Logo

Landi ferme son centre collecteur à Yverdon

2 mai 2012

Après celui de Bussigny, également situé au centre-ville, le centre de collecte des céréales d’Yverdon-les-Bains sera fermé d’ici trois à quatre ans, a annoncé le président de Landi Nord vaudois-Venoge SA. Le magasin restera quant à lui en place.

Après celui de Bussigny, également situé au centre-ville, le centre de collecte des céréales d’Yverdon-les-Bains sera fermé d’ici trois à quatre ans, a annoncé le président de Landi Nord vaudois-Venoge SA. Le magasin restera quant à lui en place.

Il ne s’agissait pas vraiment d’une surprise pour les agriculteurs réunis à Agiez, la semaine dernière, pour l’assemblée générale de Landi Nord vaudois-Venoge SA, mais, à Yverdon-les-Bains, les habitants vont devoir se résoudre à vivre sans l’imposante présence de la grande tour du silo Landi, pas loin de la HEIG-VD et du site des menhirs de Clendy. Henri Vallotton, président du conseil d’administration, a en effet expliqué, dans son rapport 2011, que le centre collecteur de céréales d’Yverdon-les-Bains allait fermer ses portes d’ici trois à quatre ans. «Comme à Bussigny, qui est déjà fermé aujourd’hui, sa situation en pleine ville n’est plus adéquate. Les giratoires, le transport, les chicanes… Nous allons tout regrouper du côté d’Orbe et de Chavornay. Le problème réside vraiment dans l’évacuation des céréales. Le déstockage en période de moisson n’est pas toujours facile à réaliser. Et vu que les CFF ne sont plus tellement enclins à mettre des wagons à disposition, nous sommes un peu forcés d’utiliser des camions, ce qui est moins fluide. C’est bien plus simple avec des wagons, qu’il suffit d’avancer pour passer au suivant.» Cette année, toutes les céréales seront cependant évacuées par camion, avec tous les problèmes que cela engendre. Cette fermeture n’entraînera pas de vague de licenciements, vu que le silotier Jean-Luc Monnard attend sagement la retraite dans les années qui viennent, et que la quinzaine de collaborateurs de la Landi sont concentrés dans le magasin, lequel restera ouvert (voir encadré). Qu’adviendra-t-il de la tour et des bâtiments? «Nous en sommes propriétaires. Si nous allons les vendre? Il n’est pas temps d’y penser, nous allons les exploiter encore quelques années.»

 

Le magasin restera en place, mais…

La fermeture du centre collecteur pose la question du maintien du magasin généraliste fort apprécié des Yverdonnois. Des produits agricoles y sont disponibles, mais aussi des biens de consommation courants. Henri Vallotton y tient: «Oui, bien sûr, nous souhaitons le conserver. Nous avions d’ailleurs un projet d’agrandissement, avec notamment l’installation d’un car-wash et d’une station de carburant, que nous avons dû restreindre. Le problème vient du sous-sol de ce site palafittique.» Le président a toutefois souligné dans son rapport 2011 «des difficultés administratives.» La raison? «Je ne vais pas m’étendre là-dessus. La Commune aimerait nous voir partir. Je crois qu’ils ont un projet de logements dans le coin. Mais nous sommes prêts à nous battre.» Affaire à suivre?

Timothée Guillemin