Logo

L’Antidote a souffert de la chaleur

24 août 2018 | Edition N°2317

Yverdon-les-bains – La quatrième édition du festival organisé à la Marive, les 3 et 4 août, tire un bilan prometteur sur le plan de la fréquentation. Mais le comité regrette que la salle n’ait pas pu être davantage climatisée.

«Et dire que les deux premières éditions, organisées en plein air, avaient essuyé des trombes d’eau. Vraiment, ce n’est pas de chance.» Jérôme Dubrit, organisateur de l’Antidote Festival, qui a vécu sa quatrième édition les 3 et 4 août dernier, ne souhaite pas se plaindre pour autant. «Le taux de fréquentation du festival est bon dans son ensemble.»  Mais les très hautes températures enregistrées à l’intérieur de la salle de La Marive ont clairement eu un impact sur l’affluence des festivaliers. Résultat; ils étaient 500 vendredi, contre 800  samedi, alors que le lieu est homologué pour accueillir 1200  personnes. «Nous sommes conscients que la salle mériterait de disposer d’un système de climatisation moderne. C’est clair que l’on peut mieux faire mais nous comptons également sur les animations et sur les stands extérieurs, qui ont drainé pas mal de monde. En tout et pour tout, 3500 personnes ont fait le déplacement. C’est un bon chiffre», tient-il à préciser.

Autre ombre au tableau, la perte d’une subvention de 15 000 francs de la part du Canton. «Au moment de la pré-programmation des éditions de 2014 et 2015, nous faisions voter les internautes sur des duels d’artistes.» Cette innovation, qui permettait de prétendre à un tel soutien, a été abandonnée en raison de tricheries. «Chaque adresse IP avait droit à un vote quotidien. Mais des gens réussissaient à voter plusieurs fois par jour. Il était très difficile de contrôler les éventuelles fraudes. C’était devenu une trop grande prise de tête», confie Jérôme Dubrit.

Cette année, le comité disposait d’un budget de 150 000 francs, soit 20 000 francs de plus que lors de l’édition précédente. A l’heure du bilan, les chiffres définitifs ne sont pas encore connus: «Les diverses factures seront réglées dans un mois et c’est à ce moment-là que nous déciderons de la tenue ou non de la prochaine édition, ainsi que de la date et du lieu.» 

__________________________________________________________________________

En route pour la 5e

L’édition 2019 de l’Antidote Festival, si elle a lieu, vivra une édition anniversaire que Jérôme Dubrit souhaite inoubliable. Car Fest’Y’ Rives, l’association organisatrice, soufflera de son côté ses dix bougies. «Il sera question d’en faire une belle fête. Nous sommes très motivés à l’idée de reconduire cette aventure, surtout que les retours en matière de sécurité, d’acoustique et de programmation sont très bons.» Et le responsable de conclure: «Ce rendez-vous, porté par 80 bénévoles, a toutes les chances de perdurer. Mais il faut se battre pour cela. Je suis donc toujours à disposition pour discuter avec d’éventuels nouveaux partenaires.» 

Sophie Zuber

Rédaction