Logo

L’artisanat local couronné de succès

19 juin 2018 | Edition N°2070

Yverdon-les-Bains - Les Nord-Vaudois Grégory Wyss et Séverin Gerber ont décroché la Couronne boulangère 2018,  dimanche à Berne. Une belle récompense pour un boulanger et un chocolatier qui ont tout misé sur le fait maison et le bio.

Dix mois après avoir redonné du lustre à l’ancien four banal d’Yverdon-les-Bains, la boulangerie-chocolaterie de la rue du Four fait déjà parler d’elle outre-Sarine. Ses deux propriétaires, Séverin Gerber et Grégory Wyss, ont reçu dimanche, à Berne, la Couronne boulangère 2018. «C’est une belle récompense, car c’est le plus prestigieux prix dans le domaine au niveau national», confie le boulanger Séverin Gerber.

En effet, la Couronne boulangère récompense depuis sept ans l’inventivité des boulangers-confiseurs suisses en jugeant non seulement leurs produits, mais surtout leurs nouveaux projets. Et celui des Nord-Vaudois consiste à ne travailler qu’avec des produits locaux et bio, ainsi qu’avec des techniques bien loin des pratiques industrielles. «Durant notre formation, on nous a toujours dit qu’il était impossible de tout fabriquer uniquement avec des produits naturels. Alors quand on a présenté notre projet, on nous a traités d’illuminés. Donc recevoir un tel prix aujourd’hui, c’est une belle preuve que oui, c’est possible, souligne le chocolatier de la maison, Grégory Wyss. Ce qui est fou, c’est qu’on n’a absolument rien inventé. On fait simplement comme à l’époque, avant l’ère industrielle.»

Si les deux artisans nord-vaudois n’avaient pas imaginé être sélectionnés pour cette compétition, et encore moins de la remporter, leur  projet a pourtant immédiatement séduit le jury. «Il y a deux mois environ, ils nous ont appelés pour venir visiter nos locaux et discuter avec nous. C’est comme ça qu’on a su qu’on figurait parmi les trois nominés, poursuit Séverin Gerber. Ils voulaient connaître notre projet, voir où on travaille et goûter nos spécialités, raconte Séverin Gerber. Mais ils n’ont rien laissé transparaître. C’était vraiment le suspense jusqu’à la dernière minute!»

Grégory Wyss (à g.) et Séverin Gerber ont déjà accroché leur prix sur le mur de la boulangerie yverdonnois. © Carole Alkabes

Grégory Wyss (à g.) et Séverin Gerber ont déjà accroché leur prix sur le mur de la boulangerie yverdonnois. © Carole Alkabes

En plus d’avoir décroché la palme d’or, l’entreprise yverdonnoise a reçu un chèque de 20 000 francs. Un  apport bienvenu pour amortir les énormes frais avancés pour lancer la boulangerie. «Peut-être qu’on s’agrandira, mais plus tard, précise Grégory Wyss. Pour l’instant, notre seul objectif est de satisfaire nos clients car sans eux, on n’a pas d’entreprise.»


Trois entités nominées

Au départ, le jury de la Couronne boulangère 2018 avait retenu 35 entreprises suisses pour leur projet et/ou leurs produits novateurs. Sur ce panel, trois ont été sélectionnées sur dossier: l’enseigne yverdonnoise Gerber Wyss, ainsi que les boulangeries fribourgeoise Saudan-Zurbuchen et zurichoise Konditorei Voland. Chacune a été visitée par des membres du jury, afin que le degré d’inventivité des propriétaires et la qualité de leur travail soient évalués. Selon les experts, c’est «la philosophie novatrice de l’entreprise yverdonnoise, totalement dans l’air du temps», qui a été déterminante.

Christelle Maillard