Logo

Laurent Jäggi, le basketteur qui espère susciter des vocations

25 août 2017 | Edition N°2067

Basketball en fauteuil roulant – Yverdon accueillera un tournoi national de la spécialité, les 2 et 3 septembre prochain. De quoi faire découvrir la discipline.

Laurent Jäggi a découvert le basket de sa chaise. Il en a fait sa discipline de prédilection. ©Carole Alkabes

Laurent Jäggi a découvert le basket de sa chaise. Il en a fait sa discipline de prédilection.

Les Yverdonnois se souviennent tous de la tenue des épreuves de Coupe du monde de paracyclisme, dans les rues de la Cité thermale et sur les routes de la région, il y a deux ans. Un événement qui a marqué les esprits. Soucieux de faire découvrir un autre sport -le basketball en fauteuil roulant- au public nord-vaudois, Phoenix Espérance Pully, formation affiliée au Club en fauteuil roulant du Nord vaudois (CFRNV) depuis se renaissance, il y a cinq ans, organisera un tournoi d’handibasket, le week-end des 2 et 3 septembre prochain. Une compétition qui se déroulera à la salle Léon-Michaud, à Yverdon-les-Bains.

 

Date anniversaire

 

Président du CFRNV, ainsi que responsable-joueur de l’équipe de basket des Phoenix, Laurent Jäggi est à la base de l’idée de l’organisation du tournoi national à Yverdon-les-Bains. Il faut dire que les dates coïncident parfaitement : «Il s’agit à la fois des 30 ans du club en fauteuil et des 5 ans de la recréation de l’équipe», lance celui qui, avec cette manifestation, espère faire venir du monde à la salle, rajeunir les cadres du CFRNV et, en pensant cette fois au sport pur et dur, «pourquoi pas faire naître des vocations».

Domicilié à Onnens et enseignant en informatique au Centre professionnel du Nord vaudois, Laurent Jäggi, 33 ans, a découvert la sphère orange après une rencontre sur les pistes de skis. «Un joueur d’handibasket de Pully m’a proposé de venir essayer.» C’était il y a treize ans. Depuis, le jeune homme, atteint d’un handicap depuis sa naissance, a remporté cinq titres nationaux de Ligue nationale B avec la formation pulliérane. «Bien que, depuis la recréation du club, on soit affilié au CFRNV, qui nous a accueilli à bras ouverts, on joue toujours dans la région lémanique, car la salle est idéale. Et puis, surtout, on compte des joueurs qui viennent de régions diverses, allant de Neuchâtel au Valais, en passant par Bullet. Le club se situe, ainsi, à mi-chemin pour tout le monde.»

Le tournoi de la fin de la semaine prochaine réunira huit équipes, venues de toute la Suisse. Les matches commenceront à 10h samedi, à 9h le lendemain, la grande finale étant prévue le dimanche à 15h15. Laurent Jäggi promet un sport spectaculaire, rapide et avec des contacts. «L’unique différence avec le basket des valides, c’est qu’il n’existe pas le double dribble pour nous, explique le spécialiste. Les équipes sont mixtes, la discipline est pratiquée par différents types de handicap et les contacts sont réglementés.»

L’événement yverdonnois fera office de préparation avant la reprise du championnat de LNA -la LNB n’existe plus- en octobre. Les Pilatus Dragons de Nottwil, où se situe le Centre suisse des paraplégiques, dominent la discipline et feront office de favoris.

 

Club du Nord vaudois : du sport et bien plus

 

Fondé en 1987, le Club en fauteuil roulant du Nord vaudois, basé à Yverdon-les-Bains, propose des activités sportives -cette année, une initiation au tir sportif est au programme-, bien évidemment, mais pas uniquement. «Chaque année, on organise une sortie culturelle», précise Laurent Jäggi. Forte d’une soixantaine de membres actifs, la société est avant tout un relais régional de l’Association suisse des paraplégiques (ASP). Sa principale raison d’être est de favoriser les activités sociales et culturelles des personnes en fauteuil roulant.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Manuel Gremion