Logo

Le grand jour arrive

16 octobre 2020

Plus de 60 comédiens de la région, emmenés par Marjorie Waefler, présenteront à La Marive la fabuleuse histoire de George Müller. Voià treize mois qu’ils répètent!

 

Le grand jour arrive enfin pour Marjorie Waefler, qui n’en peut plus de voir la première de sa comédie musicale être sans cesse repoussée. «Si le Covid nous laisse tranquille, on sera le 24 octobre sur la scène de La Marive pour la première fois et je dois dire que tout le monde s’en réjouit», explique la citoyenne de Fiez, qui a commencé à écrire l’histoire de George Müller voilà trois ans maintenant.

«Cet homme a une histoire fascinante», explique la Nord-Vaudoise. George Müller a ainsi consacré une très grande partie de sa vie à secourir des enfants victimes de l’épidémie de choléra. «Il avait une grande foi, il priait beaucoup et Dieu a pourvu à ses besoins, alors même que lui ne réclamait jamais d’argent», continue Marjorie Waefler, qui a ressenti le besoin de mettre en lumière la générosité de cet homme au travers d’une comédie musicale pour laquelle elle s’est énormément investie. Et son enthousiasme communicatif a séduit autour d’elle, puisque ce ne sont pas moins de 60 personnes de la région qui ont adhéré à son projet et monteront sur scène. Le rôle principal sera assuré par Didier Crelier, membre bien connu de la communauté évangélique yverdonnoise, et les spectateurs (2700 sont espérés au total) pourront applaudir des acteurs venus principalement de la région, dont quelques personnalités locales. Ainsi, Michel Zeller, ancien syndic de Mathod, a décidé de se prêter au jeu et apparaîtra sur scène, notamment aux côtés de sa petite-fille. «On a vraiment des actrices et acteurs de tous les âges», sourit Marjorie Waefler, qui assure la mise en scène avec François et Priscille Stauffer, deux Yverdonnois.

Voilà maintenant treize mois que les répétitions ont commencé et elles vont évidemment s’intensifier dans les jours à venir, devenant quotidiennes afin que tout soit prêt pour la répétition générale, puis le très attendu spectacle. «Ce qui est frappant, c’est que quand j’ai commencé à écrire cette comédie musicale, il n’était absolument pas question de Covid. Et aujourd’hui, on s’aperçoit qu’on est en plein dans l’actualité. Il y a l’épidémie en elle-même, bien sûr, mais également tous ses effets secondaires. La femme de George Müller n’était pas tranquille quand il sortait s’occuper des enfants, elle lui répétait qu’elle était enceinte et qu’il devait penser à eux, qu’il ne devait pas aller voir ces enfants… Il y avait aussi tout l’aspect financier, entre autres similitudes», explique Marjorie Waefler, qui a apporté énormément de professionnalisme à un projet plein d’enthousiasme.

«Les costumes viennent de chez Barnabé, on a tout un environnement professionnel pour la technique et on se réjouit de montrer notre travail au public», explique-t-elle, impatiente de voir enfin sa comédie musicale prendre vie après ces trois ans de travail.

 

Un concept Covid pour 460 spectateurs à La Marive

 

Ce spectacle aura donc finalement lieu à La Marive le samedi 24 octobre (15h et 19h30) et le dimanche 25 (15h) avant de s’en aller faire un tour de Suisse romande et de revenir dans la région, les 5 et 6 décembre à Sainte-Croix. À La Marive, 460 personnes seront autorisées par représentation. Des consignes précises concernant le Covid seront données sur place.

Informations et réservations sur www.george-muller.ch

Rédaction