Logo

Le gros chantier va commencer

11 octobre 2019 | Edition N°2600

Yverdon-les-Bains - Le promoteur immobilier zougois NPH Yverdon II démarrera lundi des travaux de rénovation qui devraient durer plus d’un an.

Entre la fermeture du magasin Ochsner Sport et l’installation de huit portacabines sur la place de l’Ancienne-Poste, les badauds s’attendaient à voir quelques changements arriver au centre-ville d’Yverdon-les-Bains. Et ce moment est venu, car la société zougoise Newport, agissant pour le compte du propriétaire NPH Yverdon II, s’apprête à ouvrir le chantier lundi. «On va commencer par le désamiantage des surfaces durant trois semaines», explique Maurus Müller, responsable de projets en Suisse romande pour Newport. Avant de souligner: «Il ne s’agit que de petites choses, comme des joints à enlever. C’est tout à fait normal dans un tel projet, c’est ce que l’on appelle de l’assainissement.»

En novembre, les travaux vont s’accélérer, car l’étape de la démolition démarrera. «La façade et l’escalier vont rester, mais on va tout refaire à l’intérieur», poursuit Maurus Müller. Et la première partie à laquelle les ouvriers vont s’attaquer sera l’entrée du magasin de sport, du côté de l’Ancienne-Poste. C’est là, entre la bibliothèque municipale et l’ancienne poissonnerie, que la grue sera installée durant treize mois. «De toute façon, on doit reconstruire cet espace.»

Le concept imaginé pour ce projet immobilier n’est pas encore tout à fait défini, notamment s’agissant de la partie commerciale. «On est déjà en contact avec plusieurs grands groupes, mais nous n’avons pas encore défini les surfaces. Nous étudions toutes les possibilités, y compris le concept de mini marché de magasins, comme cela commence à se faire à Paris et à Genève, assure le Zougois. Notre but est de venir avec quelque chose de nouveau.»

Il évoque aussi la possibilité d’installer un cabinet ou une permanence médicale avec des horaires étendus pour compléter l’offre de Benu et du cabinet de physiothérapie, situé côté Remparts, lequel devrait s’étendre sur trois étages dès 2020.

«C’est mon rêve de pouvoir acheter aussi le bâtiment abritant la bibliothèque publique, mais on n’a pas réussi à trouver un espace similaire en ville pour elle», lâche Maurus Müller, tout en laissant penser qu’il n’a pas tout à fait renoncé à son rêve.


Fielmann débarque et Benu prolonge son séjour

«Maintenant, je peux le dire, l’opticien Fielmann viendra s’installer à côté des nouveaux locaux de Benu (anciennement Ochsner Sport), dévoile Maurus Müller. Comme pour la pharmacie, on a prévu un contrat pour une durée d’une vingtaine d’années.» Et Peter Lüscher, responsable des expansions chez Benu, de préciser: «ça rend service aux deux parties, car autant le promoteur que la pharmacie vont investir pas mal d’argent dans ce projet. Cela nous permet d’assurer un amortissement.»

En effet, Benu prévoit d’acquérir un énorme robot pour le stockage des produits. Elle pense également à développer un nouveau concept de présentation à Yverdon-les-Bains. «Il s’agit surtout de changements au niveau de la présentation, mais ce serait une première pour la Suisse romande. On étudie aussi la possibilité de mettre des dispositifs modernes, car nous sommers convaincus qu’il faut développer la combinaison online-offline pour permettre aux gens de passer commande en magasin pour une livraison à la maison, ou l’inverse.»

À l’image des écrans du McDonald’s, où l’on peut commander soi-même son menu à une borne, la pharmacie teste, à Bâle, un dispositif qui pourrait éventuellement être transposé à Yverdon-les-Bains, fin 2020. «Aujourd’hui, on parle d’un chiffre d’affaires par mètre carré, après on parlera d’expérience client par mètre carré», conclut Peter Lüscher.

Christelle Maillard