Logo

Le nouveau parcours tient son maître

28 août 2015

Course à pied – Devenue «automnale», l’étape yverdonnoise du Tour du Pays de Vaud a attiré plus de 800 participants, avant-hier, au départ de la salle des Isles.

Stéphane Heiniger, la flèche régionale qui ne manque pas sa cible. © Michel Duvoisin

Stéphane Heiniger, la flèche régionale qui ne manque pas sa cible.

Pour sa troisième édition, l’étape yverdonnoise du Tour du Pays de Vaud (TPV) a connu une croissance fulgurante. La course a en effet attiré 300 coureurs de plus que l’an passé, atteignant 813 départs. Un regain d’intérêt qui ne doit rien au hasard, mais simplement à un changement de date.

«Avec deux nouvelles étapes au Tour printanier, nous atteignions notre maximum. Celle d’Yverdon a donc été déplacée au mois d’août, car le site a la capacité d’accueillir plus de monde et les courses automnales sont disputées par, en moyenne, 800 personnes», expliquait Josette Bruchez, organisatrice du TPV. Une chance donc pour l’étape partant du complexe des Isles, qui voyait, au passage, son tracé modifié. «Les coureurs du Tour automnal sont généralement habitués à un niveau plus élevé», justifiait-elle. Ainsi, la boucle de 8,5 km avait été entièrement revue pour qu’une montée y soit incluse.

Un Chavornaysan qui monte

La foule au départ. © Michel Duvoisin

La foule au départ.

Pas de quoi effrayer les habitués, puisque les premiers à franchir la ligne n’en étaient pas à leur coup d’essai: les vainqueurs des deux dernières éditions Stéphane Heiniger et Antoine Hynes, tous deux classés en seniors, arrivaient dans cet ordre, le premier étant le seul à descendre sous la barre des trente minutes, en 29’32. Parmi les nouveaux visages, le Chavornaysan Jimmy Romanens se démarquait en s’imposant dans sa catégorie d’âge. «Pour ma première fois ici, ça c’est très bien passé», souriait-il après la ligne d’arrivée. «Je voulais faire une course de test après Sierre-Zinal, et je suis très content du résultat, même si j’ai trouvé le parcours un peu plat», concluait le coureur entraîné pour la montée. Il fait partie de ceux, nombreux, pour qui le changement de date de l’étape était profitable, le printemps correspondant habituellement à la période de préparation.

Sandra Annen-Lamard, première femme. © Michel Duvoisin

Sandra Annen-Lamard, première femme.

Comme Jimmy Romanens, beaucoup d’autres sociétaires de l’USY ont profité du calendrier pour participer, avec quelques belles performances à la clé, comme celle de Céline Monnard, deuxième dame et première dans sa catégorie d’âge. Les triathlètes -d’Yverdon comme d’ailleurs- se sont fait également remarquer: les frères et soeur Mathias et Célia Vauthey, de Triviera, se sont imposés tous deux avec plusieurs minutes d’avance en juniors.

Tous les résultats sur: www.tourpaysdevaud.ch

Jonas Schneider