Logo
«Le potentiel est énorme dans le district»
Les membres du comité de JNV Basket, ou les anciens au service des jeunes (de g à dr.): Pascal Yerly (vice-président), Vincent Antopkine (président), Dwayne Toyloy (responsable développement), Olivier Schott (responsable administration et finances) et Xavier Favre (responsable technique). © Michel Duperrex

«Le potentiel est énorme dans le district»

25 mars 2021

L’USY Basket vient de lancer Jura-Nord vaudois Basket, une association imaginée pour créer et chapeauter des équipes de jeunes un peu partout dans la région.

Des enfants qui jouent au basketball un peu partout dans le district. C’est la toile que rêve de tisser l’USY Basket dans tout le Jura-Nord vaudois. Le projet, en gestation depuis quelques années, est sur le point de se matérialiser. La première étape est franchie: l’Association Jura-Nord vaudois Basketball a été fondée le 12 février dernier. Il s’agit de la structure qui chapeautera toutes les équipes qui, tout le monde l’espère parmi les initiateurs, fleuriront aux quatre coins de la région.

«Le potentiel est énorme dans le district, qui approche les 100 000 habitants, martèle Olivier Schott, président du club yverdonnois et membre du comité de JNV Basket. On est persuadés que les enfants ont envie de découvrir, de jouer au basket.»

Le projet est d’autant plus novateur et évident, qu’il n’y a actuellement que deux clubs dans le Nord vaudois: à Yverdon et à Yvonand. L’objectif est, dans un premier temps, de multiplier les équipes de mini-basket (pour les 5-8 ans, ou même plus jeunes). Pour cela, les membres de la nouvelle association ont pris contact avec une dizaine de communes régionales de plus de 1000 habitants, afin de présenter leur projet et de trouver des salles. Les démarches auprès des autorités vont bon train. «Cela peut aller très vite. On espère créer deux premières équipes après les vacances de Pâques déjà. Ce pourrait être à Grandson et à Champagne, assure Vincent Antopkine, président de JNV Basket. Il suffit que trois ou quatre enfants soient prêts à démarrer, et on se lance. Ce sont les premiers les plus difficiles à avoir.»

L’idée est de proposer un cours de découverte du basket une fois par semaine, durant environ une heure-une heure et demie, dans un maximum de localités. Le JNV Basket assurera les entraînements au départ et, si cela prend, s’attellera à trouver et à former des moniteurs au fur et à mesure du développement du concept. Xavier Favre, responsable technique, assurera le suivi.

Tout cela part du constat qu’il y a un énorme potentiel inexploité dans la région. Alors que la formation commence à faire des étincelles à Yverdon, le vœu est d’élargir la base, de créer une véritable pyramide régionale en amenant le basket dans les communes, jusque chez les gens. Quitte à ce que des clubs à part entière se créent ci et là, dans le cas où la mayonnaise venait à prendre avec le temps. «Cela voudrait dire qu’on a réussi», tranche Olivier Schott. La démarche est d’autant plus simplifiée, que c’est l’association qui gère tout: il n’y a pas besoin de créer de nouveaux comités, par exemple.

JNV Basket est paré à tisser sa toile. Plus grande elle deviendra, plus solide elle sera.

Infos sur www.jnvbasket.ch

 

Quatre Yverdonnois avec les équipes nationales

La relève de l’USY Basket marche fort. La sélection de quatre joueurs issus du secteur de formation du club avec les équipes de Suisse des jeunes constitue une des meilleures preuves de cette progression.

Ainsi, chez les filles, Anaïs Balla Zambo (Yverdon M17) et Dragana Scepanovic (formée à Yverdon, désormais joueuse de Pully) ont été appelées pour le stage de l’équipe nationale M16 qui se déroulera courant avril à Fribourg.

Chez les garçons, David Vuckovic (formé à Yverdon, désormais à Fribourg) a été convoqué avec la Suisse M18 pour un camp qui commencera la semaine prochaine à Bellinzone. Luka Stankovic (Yverdon M15) fait, lui, partie des sélectionnés au stage, aussi au Tessin, de l’équipe nationale M16.

Manuel Gremion