Logo

Le Qatar 2015 passe par Yverdon pour l’Algérie

28 août 2014

Handball – Les Fennecs effectuent une partie de leur préparation à Yverdon-les-Bains, en vue du prochain Mondial. L’occasion de découvrir l’équipe, grâce au sélectionneur Reda Zeguili et au meilleur buteur Messaoud Berkous.

Le sélectionneur Reda Zeguili avec le futur meilleur buteur de l’histoire des Fennecs, Messaoud Berkous, au Let’s Go Fitness à Yverdon.

Le sélectionneur Reda Zeguili avec le futur meilleur buteur de l’histoire des Fennecs, Messaoud Berkous, au Let’s Go Fitness à Yverdon.

Sept fois championne continentale, l’équipe nationale d’Algérie de handball a à nouveau remporté, après 18 ans d’attente, en janvier dernier, le sacre africain. Un titre qui offre aux Fennecs un billet direct pour le prochain Mondial 2015 au Qatar. «Ce sacre nous a amené une certaine notoriété et nous a permis de participer au tournoi d’Yverdon notamment», explique Reda Zeguili, le sélectionneur algérien, alors que ses hommes s’entraînent encore cette semaine dans la Cité thermale.

Le rendez-vous nord-vaudois leur a permis de se mesurer à des équipes européennes de qualité. «J’ai été surpris par le niveau élevé de la compétition. Notamment par celui de Thoune et du club finlandais. Il y avait quatre ou cinq équipes de même calibre. C’était très appréciable », raconte Reda Zeguili, en poste depuis le début de l’année.

Également entraîneur du meilleur club algérien, le GS Pétroliers, à Alger, Reda Zeguili apprécie sa double casquette : «C’est un avantage indéniable, car beaucoup de mes joueurs en club évoluent aussi en sélection. Cela permet une cohésion rapide dans les tournois internationaux.» Mais cela lui laisse moins de temps libre, du coup. «Ce fut un choix difficile à faire, mais ma passion pour le handball n’a pas de limite, dit-il. L’opportunité de devenir sélectionneur a été un honneur. Je ne pouvais pas refuser cela.»

Un privilège de représenter sa patrie que partage également Messaoud Berkous, meilleur buteur de la Lovats Cup, depuis 2007 : «J’avais alors 17 ans. Cela a été une magnifique reconnaissance de mon travail, malgré mon jeune âge.» Aujourd’hui âgé de 25 ans, il est un des handballeurs africains les plus en vue. Il a d’ailleurs été élu meilleur joueur, en étant le buteur le plus prolifique, du dernier Championnat d’Afrique des Nations (44 réussites, dont six en finale).

Avant ce sacre continental, le souvenir le plus marquant du numéro 6 des Fennecs remonte à un certain 14 janvier 2011 et un match contre la Serbie, qui s’est avéré décisif pour la qualification au deuxième tour du Mondial. Les Algériens sont menés d’un but quand Berkous marque son septième but de la rencontre et égalise pour les siens. «Malheureusement, nos adversaires ont marqué le goal de la victoire à la 59e, dit-il avec nostalgie. Malgré ce résultat défavorable, c’était le plus grand moment de ma carrière en équipe nationale, tant au niveau de la tension que de l’ambiance au sein du groupe.»

Une entente que l’Algérie a de nouveau montré durant le weekend au Centre sportif des Isles, en atteignant le troisième rang du tournoi yverdonnois, encouragée par une jolie cohorte de supporters maghrébins. Une présence appréciée par le sélectionneur : «C’est plaisant de sentir ce soutien de notre peuple. Cela nous a d’ailleurs beaucoup aidés à remporter le titre de champion d’Afrique. Une véritable harmonie s’est créée entre le public, les joueurs et le staff, jusqu’à former une vraie famille.»

Cet état d’esprit est l’un des mots d’ordre de Reda Zeguili. Sans une cohésion parfaite, une équipe ne peut pas aller loin dans un tournoi. La prochaine compétition permettra de poursuivre la préparation. «Il me manque encore beaucoup de joueurs qui évoluent à l’étranger, en France notamment. Ici, je n’ai pu convoquer que ceux évoluant en Algérie. J’aurai normalement trente sélectionnés en octobre, au prochain rassemblement», déclare-t-il.

Un cadre élargi dans lequel il choisira 18 hommes pour le rendez- vous mondial de 2015. Un tournoi qui permettra sans aucun doute à un joueur d’écrire l’histoire de la sélection algérienne, à seulement 25 ans. En effet, Messaoud Berkous, l’arrière du GS Pétroliers, est en passe de devenir le meilleur buteur de l’histoire de la sélection algérienne (ndlr : il est à trois petites longueurs du record d’El Hadi Biloum et ses 255 réussites). «Ce serait un bel accomplissement, évidemment, mais mon rêve reste de jouer un jour en Europe et en Ligue des champions.» «Inch’allah», comme on dit en Algérie.

Sandozan Kandasamy