Logo

Le virage numérique prend forme

11 décembre 2018 | Edition N°2393

Yverdon-les-Bains –  L’établissement primaire Edmond-Gilliard participe à un projet pilote sur l’éducation numérique, le cheval de bataille de Cesla Amarelle.

Debout, la jeune Stéphanie observe des carrés rouges et verts et des cercles bleus dessinés sur une bâche. Puis, l’écolière de troisième primaire du collège de La Villette à Yverdon-les-Bains suit une flèche en pointillé et avance pas après pas sur cette aire de jeu atypique. Le sourire jusqu’aux oreilles, la petite fille aux boucles brunes participe à un projet pilote sur l’éducation numérique débranchée, lancé par Cesla Amarelle, cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) du canton de Vaud.

Exit les écrans

En compagnie de quinze élèves de la classe de Véronique Hérold, la conseillère d’Etat a participé, hier matin, à une leçon afin de présenter ce concept singulier. «La particularité de ce cours, c’est qu’il n’y a aucun support numérique et par conséquent aucun écran», explique Marylène Sbaraglia Roux, doyenne chargée du projet pilote pour l’établissement primaire Edmond-Gilliard. Les élèves doivent développer leur propre langage, qui servira de socle pour l’apprentissage du codage qui se fera par étapes au cours du cursus scolaire. «L’éducation numérique permet de développer plusieurs compétences motrices, pluridisciplinaires et collaboratives», affirme la conseillère d’Etat, qui souhaiterait étendre ce programme aux autres établissements scolaires vaudois d’ici à deux ans.

«Il faut vivre avec son temps, assure pour sa part l’enseignante Véronique Hérold. J’essaie d’intégrer ce type d’exercices ludiques dans plusieurs de mes branches comme les mathématiques ou les sciences de l’environnement. Avec les élèves, je teste aussi plusieurs activités et c’est là tout l’intérêt de ce projet.»

____________________________________________________________________

5000 élèves concernés

Selon la conseillère d’Etat Cesla Amarelle, 5000 élèves répartis dans dix collèges du canton participent à ce projet pilote, dont trois établissements scolaires nord-vaudois: Chavornay, Sainte-Croix et Yverdon-les-Bains. Si les communes prennent en charge le coût des infrastructures, c’est le Canton qui fournit le matériel pédagogique. Pour développer ces projets numériques, il a investi 400 000 francs en 2018 et prévoit un budget de trois millions de francs pour l’an prochain.

Valérie Beauverd