Logo

Le WM Team fait tapis pour la Gymnaestrada

5 avril 2018 | Edition N°2219

Le groupe créé pour le Gym for Life Challenge, qui s’est déroulé l’an dernier en Norvège, repart pour un tour. En vue, le plus grand rendez-vous gymnique mondial, l’an prochain en Autriche, avec un nouveau concept gonflé.

Le gala de la Gymnaestrada, c’est le show «auquel tout gymnaste aimerait participer une fois dans sa vie». En été 2019, ils seront 36 Romands à le vivre directement sous les projecteurs, devant plusieurs milliers de spectateurs. Galvanisé par sa première expérience, à l’occasion du Gym for Life Challenge, l’an dernier en Norvège, le Welsch Master Team repart pour une nouvelle aventure. «La mayonnaise a plus que pris. Le groupe s’est forgé une super bonne réputation. On a, du coup, immédiatement reçu beaucoup d’intérêt des gens quand on a proposé de se lancer dans un nouveau projet», se réjouit Myriam Bertholet-Laala.

Fondatrice du WM Team né en 2016, la chorégraphe yverdonnoise et ses acolytes au comité ont foncé tête baissée en proposant directement de représenter les couleurs suisses au gala de la Gymnaestrada 2019, qui aura lieu à Dornbirn. Une audace payante, puisque les Welsches ont été sélectionnés par le jury de la manifestation pour prendre part au grand spectacle. Ils assureront, ainsi, trois représentations en Autriche.

Myriam Bertholet-Laala, fondatrice du WM Team. © Carole Alkabes

Myriam Bertholet-Laala, fondatrice du WM Team. © Carole Alkabes

Si le WM Team a convaincu, c’est parce qu’il va proposer une production inédite, carrément gonflée, dont l’idée est sortie tout droit de l’esprit décidément fertile de Myriam Bertholet-Laala: les gymnastes vont tous travailler simultanément sur un big air floor – un tapis gonflable géant –, et même sur un deuxième niveau avec quatre plus petites structures du même type (lire encadré). «Ceci afin de pouvoir utiliser un maximum de parties volantes. Le spectacle sera très acrobatique», promet la maîtresse de cérémonie.

Les sélections pour intégrer le groupe se sont déroulées en début d’année. Au total, 14 filles et 22 garçons ont été retenus pour l’aventure, dont plusieurs membres des sociétés de gym d’Yverdon et d’Yvonand. Une dizaine de ces gymnastes faisaient déjà partie de la précédente expédition. «On n’est plus Romands que jamais, puisque Genève est le seul canton francophone à ne pas être représenté», souligne celle qui a imaginé une toute nouvelle production.

Les anges et le feu

De Romeo et Juliette dans le Bronx, l’histoire passe du côté obscur, celui d’Inferno, le nom du nouveau spectacle du Welsch Master Team. «Compte tenu du concept aérien choisi, je souhaitais quelque chose qui vole, et l’idée des anges déchus et du feu – élément que l’on utilisera sur scène – s’est imposée», explique la chorégraphe, qui tient à rassurer en précisant que le show ne sera pas trop sombre.

Les progrès du groupe sont suivis de près par les experts de la Gymnaestrada: le WM Team est amené à régulièrement donner des nouvelles, par exemple par vidéo, de ses avancées. Pour arriver à un résultat à couper le souffle, les Welsches seront régulièrement conseillés par Nicolas Schori. Le Vaudois est un ancien trampoliniste de niveau international, spécialiste des phases aériennes d’un spectacle qui doit emmener les anges haut dans le ciel.

Des dons pour ne pas manquer d’air

Afin de pouvoir travailler à 36 gymnastes simultanément sur un big air floor, le WM Team est directement allé rencontrer le concepteur Alder + Eiesenhut, qui a développé un tapis sur mesure. La surface créée mesure 14×14 mètres, pour 20 centimètres d’épaisseur. Elle sera gonflable en seulement trois minutes! Les quatre éléments du deuxième niveau, de plus petits tapis, font 1,5×1,5 mètres. «On a été super bien reçus par le fabriquant, enchanté de participer au projet et qui est devenu partenaire», souligne Myriam Bertholet-Laala.

Malgré les efforts consentis, la structure coûte encore 35 000 francs. Un montant auquel s’ajoutent les frais de costumes, de voyage, de logement et de location de salles pour l’entraînement, ainsi que l’acquisition d’une remorque pour déplacer les 600 kilos de matériel du WM Team. «Le budget est de 2000 francs par gymnaste.» C’est pourquoi le groupe a décidé, en plus d’organiser deux repas de soutien et de la vente de produits, de recourir au financement participatif. Il est possible de soutenir les gymnastes via la plateforme ibelieveinyou: http://ibiy.net/GymnaestradaWMT. La somme à atteindre est de 15 000 francs.

Manuel Gremion