Logo

L’École Dégallier débute en fanfare

25 février 2020 | Edition N°2691

Avec une équipe au complet, les Yverdonnois ont démarré leur saison de la meilleure des manières en écrasant à deux reprises le SC Nippon Berne, samedi après-midi.

L’École Dégallier a commencé son exercice 2020 sur les chapeaux de roue en ne faisant qu’une bouchée du SC Nippon Berne. Après un premier acte gagné avec aisance (14-0), les locaux se sont montrés souverains pour remporter le second 12-2 et empocher ainsi le maximum de points possible. «Même en étant favori, c’est déjà de bons points de pris. On était supérieurs sur le plan technique», appréciait David Gauch.

Contre une équipe qui leur a bien réussi ces dernières années, les Yverdonnois ont démontré à quel point ils pouvaient être redoutables lorsqu’ils évoluent au complet. Le club de la Cité thermale a notamment pu compter sur le Franc-Comtois Lucas Paulin, souvent absent la saison dernière.

«Avec cette même équipe tout au long du championnat, je pense qu’on peut largement aller chercher un podium», a prévenu le Franco-Suisse. Celui-ci a remporté ses deux combats, samedi, mais ne s’est pas pour autant montré satisfait de son niveau. «C’était une des premières fois que je remontais sur un tapis depuis septembre. Je manque encore de souffle et de repères. C’était une reprise difficile.»

David Gauch héroïque

Si tous les hommes de la formation de Frank Dégallier se sont montrés exemplaires, David Gauch a fait preuve d’une combativité remarquable chez les moins de 60 kilos. Blessé à l’épaule gauche lors de son second affrontement après un mouvement litigieux de son opposant bernois, l’Yverdonnois n’a jamais abdiqué malgré la douleur. Au bord des tatamis, tous semblaient lui conseiller de jeter l’éponge. Contre vents et marées, le jeune judoka de 20 ans a pourtant réussi l’impensable et a pris le dessus par Morote-Seoi-Nage. Il a ainsi offert une victoire précieuse aux siens.

«C’est un adversaire avec qui j’ai souvent été en concurrence chez les juniors. Je crois que c’est la troisième fois que je me blesse face à lui. J’ai essayé de me concentrer sur mon côté droit. J’ai beaucoup travaillé sur le mental, je me suis vraiment dit qu’il fallait que je serre les dents pour l’équipe. Avec l’adrénaline, je n’ai jamais pensé à abandonner», assurait le héros du jour.

 

EJD Yverdon – Nippon Berne 14-0

Combats: D. Gauch – Ploumpis 2-0; Schwander – Bersnak 2-0; Vollenweider – Mumenthaler 2-0; Pavé – Völker 2-0; Greim – Hebeisen 2-0; Paulin – Sonderegger 2-0; Mol – Baumgartner 2-0.

EJD Yverdon – Nippon Berne 12-2

Combats: D. Gauch – Bersnak 2-0; Jäggi – Ploumpis 2-0; Vollenweider – Mumenthaler 2-0; Pavé – Völker 2-0; Hetz – Hebeisen 0-2; Paulin – Sonderegger 2-0; Mol – Baumgartner 2-0.

Notes: Centre de badminton, 70 spectateurs. Arbitrage de Regina Silva, Pascal Rodrigues et Sébastien Manise.

Florian Charlet