Logo

L’EMS du Jura migrera dans la Cité du fer

19 décembre 2018 | Edition N°2399

L’établissement qui accueille une quarantaine de pensionnaires ne correspond plus aux normes. La Fondation Saphir a trouvé un nouveau terrain à Vallorbe.

Sa vue imprenable sur Ballaigues n’aura pas suffi à maintenir l’établissement médico-social (EMS) du Jura au cœur du village. Les 39 pensionnaires devront déménager à Vallorbe à l’horizon 2025. Devenues trop étroites, leurs chambres ne correspondent plus aux directives cantonales en matière d’accueil des personnes âgées. «Aujourd’hui, les exigences sont claires: nous devons créer des chambres individuelles disposant chacune d’un sanitaire avec WC et douche», indique le directeur de la Fondation Saphir, André Allmendiger. L’institution emploie actuellement plus d’une soixantaine de personnes sur le site, dont la majeure partie sont des frontaliers.

La fondation a pourtant cherché des solutions avec l’Exécutif de Ballaigues pour maintenir l’EMS au cœur du village. «La rénovation et l’extension de l’établissement auraient coûté trop cher», expose le syndic Raphaël Darbellay. L’institution souhaitait acquérir une parcelle plate d’une surface de 5000 m2 au minimum. «Il aurait fallu créer un nouveau plan partiel d’affectation à condition d’avoir un terrain conforme aux exigences», précise l’édile. Il y a deux ans, la fondation avait vendu le terrain adjacent au bâtiment actuel à un promoteur, car il était trop raide.

Un lieu social

Pour le village, c’est tout un pan de l’histoire qui disparaît (lire encadré). Depuis de nombreuses années, «il y a un véritable lien social qui s’est créé entre les habitants et les pensionnaire de l’EMS du Jura», regrette le conseiller communal Nathanaël Bourgeois. Chaque année, les enfants proposent des chants de Noël et la Jeunesse organise des jeux avec les pensionnaires. C’est aussi le lieu où beaucoup de Ballaiguis ont fini leurs jours.»

Quant au syndic de Vallorbe, Stéphane Costantini, il se réjouit d’accueillir le futur EMS dans sa commune, qui dispose d’une parcelle plane d’une surface de 7000 m2 au Day. Depuis près d’un an, l’élu travaille à l’élaboration du projet, qui verra le jour à l’horizon 2025. «En tant que centre régional, il nous a semblé important de maintenir une telle structure pour les habitants de Vallorbe et environs», indique-t-il. Pour l’heure, la Municipalité ne sait pas encore si elle va vendre ce terrain à la Fondation Saphir ou lui octroyer un droit de superficie. Les réflexions sont en cours.

Durant ces dix dernières années, la Commune de Vallorbe s’est adaptée aux besoins de sa population en créant plusieurs structures d’accueil pour les enfants et des appartements protégés pour les personnes âgées.

L’Exécutif prévoit notamment plusieurs projets d’envergure au Day avec la construction de la nouvelle gare CFF d’ici à 2021. «Avec la cadence à la demi-heure, nous faciliterons la desserte pour les familles qui viendront rendre visite aux bénéficiaires», poursuit le syndic.

De plus, des immeubles privés seront construits dans le hameau et accueilleront des familles et des jeunes. Avec le développement du hameau, les autorités souhaitent ainsi favoriser «la mixité sociale» entre les différentes populations.

Valérie Beauverd