Logo

Les boules de Noël

31 décembre 2013

Pétanque – Yverdon a reçu, durant quatre jours, les amateurs de la discipline pour une semaine à la fois de plaisir et de sport.

Les joueurs sont venus de loin pour la Semaine de Noël au boulodrome d’Yverdon. Même de Monaco !

Les joueurs sont venus de loin pour la Semaine de Noël au boulodrome d’Yverdon. Même de Monaco !

Au boulodrome d’Yverdon, c’était la fête en fin de semaine dernière ! Quatre journées consécutives de tournois de pétanque ont eu lieu et ont su réjouir les nombreuses équipes venues pour l’occasion. Une ambiance bon enfant et des passionnés chaleureux se sont emparés de cette halle décorée aux couleurs de Noël.

La Pétanque yverdonnoise a accueilli 24 équipes, en doublettes et en triplettes, lors de chacune des journées. Au président de l’amicale du même club, Victor Canevaloro, de préciser fièrement qu’en Suisse romande, il existe peu de tournois de cette envergure : «Avec 24 terrains couverts, des salles chauffées et un personnel exceptionnel, on avait tout pour organiser un événement important !»

La Semaine de Noël du club yverdonnois a attiré des équipes impressionnantes de par leur qualité de jeu et leur diversité : certaines sont de la région, d’autres des environs de Soleure et plusisuers de France. «Bien qu’avec des styles de jeu légèrement différents, tous ont été des personnes formidables tout au long des tournois », relevait Erika Bogno, membre du club organisateur. Il faut dire que la buvette, avec vue sur les terrains, ainsi que la raclette ont su aider au bon déroulement et à la bonne humeur qui ont régné.

De plus, on a tout vu. Des coups subtils, pointés délicatement ou, au contraire, puissants, «pouvant faire éjecter le cochonnet à une vitesse suffisante pour casser des vitres», précisait Victor Canevaloro en riant. Bien que certains matches se soient terminés sur des scores sans appel, d’autres ont duré plus d’une heure et ont choisi leur vainqueur au dernier instant, a l’instar de la finale du dimanche, qui s’est soldée sur un 13-12 en faveur d’une triplette de l’Hexagone. Bien que les tournois aient tous été marqués par la victoire d’équipes françaises, les régionaux ont eu leur mot à dire. Emmenés par le charismatique Verino Lauria, Gilbert Beaud et Eric Bogno, d’Yvonand et Yverdon, se sont hissés jusqu’aux demi-finales.

L’événement a de l’avenir également, au vu du possible agrandissement du boulodrome. Les tournois pourraient s’y faire plus nombreux et plus attractifs encore à l’échelle nationale. «Nous sommes clairement un des meilleurs centres de Romandie. On peut imaginer l’organisation des Championnats suisses et, si tout se passe comme ces quatre jours, ce serait un pur bonheur de les avoir à Yverdon», concluait Victor Canevaloro.

Yoann Chevalier