Logo

Les experts s’invitent à la bibliothèque

19 février 2019 | Edition N°2439

La Région Nord vaudois s’est lancée à la recherche de Charles Benoît, mystérieusement disparu, dans le cadre d’un nouveau jeu de rôle gratuit proposé entre les rayons de l’institution.

«Voilà une tablette, je viens de télécharger votre personnage. Je vous laisse prendre connaissance de l’histoire», m’annonce Pierre Pittet, médiateur culturel de la Bibliothèque publique et scolaire d’Yverdon-les-Bains, en me laissant seule pour découvrir un nouveau jeu de rôle numérique (lire encadré).

L’aventure consiste à enquêter sur l’étrange disparition de Charles Benoît, un bibliothécaire qui n’a plus donné signe de vie. J’ai choisi mon personnage, Joseph K. Dadié, en répondant à un questionnaire. Ça ne me plaît qu’à moitié d’être un jeune grand-père mais je dois me faire une raison, il correspond à mon profil. A moi de découvrir, désormais, pourquoi et comment Charles Benoît s’est évaporé. Et force est de constater que la disparition de mon bibliothécaire préféré m’emmène loin des sentiers battus.

Après avoir plus ou moins compris comment manier ma tablette, je pars à la recherche d’un livre destiné à mon petit-fils fictif, qui contient un message à l’intérieur. Mais que dois-je faire? Heureusement, un petit point d’interrogation, sur mon écran, me donne un indice: je dois trouver un nouvel ouvrage. Mais où? Je cherche dans le catalogue informatique et me rends au rayon des romans policiers. A l’intérieur du livre recherché, je trouve, en feuilletant toutes les pages, des mots entourés au crayon gris qui forment un code. Je repère ensuite un coffre, sur lequel je dois le composer. A mon grand soulagement, il s’ouvre, et je découvre le journal de bord de Charles Benoît. Avec surprise, je lis qu’il est daté de 2256, puis de 1930. Qui est le bibliothécaire que je connais? Je n’y comprends plus rien, et me retrouve en pleine science-fiction.

Deux heures plus tard, Charles Benoît réapparaît

Heureusement, Pierre Pittet vient à mon aide pour m’aider à trouver un journal qui contient un «QR code». Je le photographie avec ma tablette et peux ainsi continuer mon périple. Un peu déroutée, je me sens ballotée dans un monde inconnu. Je m’aperçois alors que Charles Benoît voyage dans le temps et qu’il a même influencé certaines découvertes, comme celle de la moto. Il a aussi participé au tournage d’un film de Charlie Chaplin, écrit un livre qu’il aurait mieux fait de ne pas éditer, car c’est à cause de cet écrit qu’il a disparu. Pour le sauver, je dois aussi faire des sauts dans le temps, au moyen d’une machine à écrire, et le persuader de ne pas publier son ouvrage afin que personne ne découvre ses voyages et ses petites incartades qui ont quelque peu changé l’histoire.

Un peu moins de deux heures plus tard, j’ai enfin réussi à retrouver Charles Benoît, et j’ai surtout découvert la bibliothèque sous un nouvel angle.

 

Véronique Meusy