Logo

Les flocons n’ont pas empêché 
les riders de planer à L’Orient

3 février 2010

Le Railpark de L’Orient a accueilli un jib contest du Tour freestyle romand en nocturne, vendredi dernier. Les amateurs de slide ont fait valoir leur virtuosité sur les modules enneigés de la station combière.

Ce n’est pas la neige qui a freiné les participants du Jib contest au Railpark de L’Orient, bien au contraire. Les riders ont envoyé du lourd.

Ce n’est pas la neige qui a freiné les participants du Jib contest au Railpark de L’Orient, bien au contraire. Les riders ont envoyé du lourd.

Le ski est un sport qui aime à se décupler en des disciplines variées, parfois moins guindées et aux antipodes des traditions bien gardées du cirque blanc. Samedi dernier, le Railpark de L’Orient a attiré une quarantaine de freestylers adeptes de ski et de snowboard, tous amoureux de la glisse et des pirouettes artistiques. Au programme: un jib contest, une forme de glisse freestyle, autrement plus fun et aléatoire que son cousin alpin. Si les styles sont forcément divergents, l’atmosphère qui règne sur les pistes est tout aussi excitante: DJ, bar et ambiance de fête.

Ce concours est une étape qui fait partie intégrante du calendrier du Tour freestyle romand. Et pour son premier passage sur les pistes de la vallée de Joux -l’édition 2009 ayant été annulée pour cause de pluie-, l’étape a connu le succès escompté, regroupant des skieurs et des snowboarders venus de tous horizons. A Sven Aubert, membre du groupe Fight 4 your Ride, l’association organisatrice de l’étape, de confirmer: «De nombreux riders régionaux ont participé au concours, mais également des amis de France voisine, des Rousses, ainsi que plusieurs Genevois.» Et pour attirer les meilleurs spécialistes du mouvement, la piste de L’Orient bénéficie même d’installations modernes et récemment inaugurées. Les nouveaux «boxes» (un C-box, deux straight-boxes et un wave-box) n’ont rien à envier aux stations avoisinantes. Le Ballaiguis Ludovic Dubach, quatrième du concours à skis, a particulièrement apprécié l’offre: «Il est évident que les infrastructures proposées par l’association Fight 4 your Ride sur la piste de L’Orient sont excellentes. Les nouveaux boxes ont embelli le parc. C’est d’autant plus adapté pour les jeunes riders qui peuvent s’amuser plus facilement sur de tels engins.»

Toujours plus fort

Le Railpark, par ailleurs ouvert du mercredi au vendredi en nocturne, est donc devenu plus attractif pour les amateurs de glisse, leur permettant de s’éclater au rythme des figures techniques extraordinaires. La catégorie ski des plus de seize ans aura été la figure de proue, le summum de la soirée, avec une quinzaine de participants rivalisant d’ingéniosité et d’audace dans leurs figures. Cette passion et l’engouement général permettent même à Sven Aubert d’imaginer l’avenir avec sérénité: «Au vu de la participation et de la qualité des coureurs cette année, on peut légitimement concevoir que le Tour freestyle romand fera escale à L’Orient l’année prochaine encore, même si l’organisation requiert un travail énorme qui est intégralement assuré par des bénévoles passionnés.» Les amoureux de sensations fortes n’en seront que ravis.

Sacha Clément