Logo

Les hélicos prendront de la hauteur

31 mai 2018 | Edition N°2257

Yverdon-les-Bains – L’hôpital est en passe de rehausser sa piste d’atterrissage, qui n’était plus aux normes.

Trop bas, trop proche du bâtiment et trop encaissé: l’actuel héliport de l’Hôpital d’Yverdon-les-Bains devait absolument être repensé. «Les zones de dégagement ne correspondaient plus à ce qui avait été édifié en 1988», explique François Armada, responsable du Service des infrastructures aux Etablissements hospitaliers du Nord vaudois (EHNV). Depuis le 23 mai, le site d’atterrissage et de décollage a donc été fermé et une piste provisoire installée sur le parking de l’établissement. D’ici au mois de juillet, les engins prendront à nouveau leur envol sur une version rehaussée de l’héliport.

La Rega met en garde

«Cela faisait un moment que la Rega nous disait que cet héliport était le plus petit et le plus encaissé du canton», poursuit François Armada. Principal utilisateur du site avec trois à quatre décollages par mois en moyenne depuis l’Hôpital d’Yverdon-les-Bains, la Garde aérienne suisse de sauvetage (Rega) a attiré l’attention des responsables de l’établissement sur cette nécessaire mise en conformité, qui découle des nouvelles règles édictées par l’Office fédéral de l’aviation civile en vigueur depuis le 1er janvier 2017. Et elle a joué un véritable rôle de conseil dans le projet de refonte du site et a investi 200 000 francs – sur un budget total de 1,7 millions de francs – pour cette modernisation.

Dans le détail, le futur héliport surplombera de 11,1 mètres l’actuelle place d’atterrissage et il sera plus large (lire encadré). Pour ce faire, des pilotis seront installés sur la piste circulaire actuelle, sur laquelle une plate-forme métallique sera fixée. Celle-ci est actuellement en cours d’assemblage sur le parking du Centre thermal, dont une trentaine de places ont été condamnées, le temps des travaux.

«La plate-forme a été conçue de façon à ce qu’on puisse la déplacer et la poser sur le toit d’un éventuel futur bâtiment», indique François Armada. Une rampe sera installée afin de rallier le troisième étage de l’hôpital, où une ouverture sera créée pour acheminer les patients jusqu’aux urgences de l’hôpital. Le tout devrait être opérationnel d’ici au mois de juillet. Le jour J, la piste provisoire, sur le parking, sera mise hors service et le nouvel héliport entrera en fonction: «Le transfert se fera en une heure», assure François Armada.

Caroline Gebhard