Logo
Les inégalités entre élèves vaudois se sont creusées à cause du Covid
Cesla Amarelle.(KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Les inégalités entre élèves vaudois se sont creusées à cause du Covid

27 octobre 2020

Cesla Amarelle s’est rendue au Gymnase de la Cité, ce mardi matin. La conseillère d’Etat en charge de l’éducation est venue tirer un bilan provisoire de la crise du Covid pour le secteur scolaire. Et ses conclusions sont sans appel: les inégalités entre élèves se sont creusées à cause du Covid.

“Une disparité forte a existé quant aux situations vécues par chaque famille. On a assisté à un accroissement des inégalités entre élèves lié au fait que l’enseignement à distance n’est pédagogiquement pas comparable à l’enseignement en classe. Le décrochage scolaire a pu être limité à une moyenne de moins de 5%, dans laquelle le gymnase et le secondaire I (9-11H) sont les secteurs les plus impactés. Les moyens de communication numériques ont été fortement utilisés, surtout les emails et les messageries”, a communiqué la conseillère d’Etat yverdonnoise ce mardi matin.

L’Etat a diligenté ces dernières semaines plusieurs enquêtes auprès des élèves, parents et enseignants.

Dans le détail, l’enquête sur les élèves  explique les raisons qui ont poussé certains d’entre eux à ne pas suivre l’entier de l’enseignement proposé ou à décrocher. C’est avant tout la perte ou le manque de motivation qui est très largement invoqué, loin devant les difficultés familiales ou le manque d’équipement informatique. Un tiers des élèves ont aussi estimé que les conditions de travail à domicile étaient peu satisfaisantes.

Selon l’Etat, le travail réalisé entre juin et octobre a été conséquent et il continue. Il a été doublé, dès la rentrée d’août, d’un important travail de repérage des élèves en difficulté et de la mise sur pied de soutiens à leur intention.

Rédaction