Logo

Les Lions de Genève et Louissaint étouffent Fribourg pour la Coupe

14 avril 2014

Basketball – Coupe de Suisse – Les Genevois remportent pour la première fois le trophée, grâce à un deuxième quart-temps d’exception, alors que leur meneur yverdonnois double son palmarès.

Steeve Louissaint perfore la défense fribourgeoise, ici Marko Mladjan (à g.) et Chris Uliwabo, avec toute la rage d’un vrai Lion.

Steeve Louissaint perfore la défense fribourgeoise, ici Marko Mladjan (à g.) et Chris Uliwabo, avec toute la rage d’un vrai Lion.

Un quart-temps de feu, remporté 25-5, et Lions de Genève ont enlevé la première Coupe de Suisse de la jeune histoire du club. Emmenés par un Antonio Brown en fureur durant ce deuxième quart à sens unique, les Genevois ont pris 20 points d’avance sur un Fribourg Olympic complètement désarçonné à domicile. «On était enragés», dépeignait Steeve Louissaint, juste après avoir soulevé le trophée.

Aligné durant un peu plus de 17 minutes samedi, l’Yverdonnois a ainsi remporté sa deuxième Coupe d’affilée, après celle décrochée avec Union Neuchâtel l’an passé. «Les deux sont belles. En fait, euh, je ne sais pas pourquoi, mais cellelà est encore mieux», lâchait-il dans l’euphorie d’après match, alors que le parquet de Saint-Léonard était envahi par les supporters.

A la mi-temps, les hommes d’Ivan Rudez avaient déjà fait mouche six fois à trois points, alors que les Fribourgeois, aux abois, avaient manqué leur neuf tentatives de tirs primés. Pourtant, ce sont eux qui, en début de rencontre, avaient pris les devants, quand les deux formations se rendaient coup pour coup. Le score en était à 18-18 après les dix premières minutes de jeu, juste avant que tout ne s’écroule pour les locaux.

«La clé, c’était les rebonds», soulignait Steeve Louissaint. Et comment lui donner tort ? Dominés 14-6 dans la statistique après le premier quart, les Lions ont totalement renversé la tendance dans l’enchaînement (5-12 au deuxième quart). Le meneur nord-vaudois a lui-même récupéré trois ballons sous son propre panier dans ce laps de temps (cinq au total). Ceci, conjugué à la maladresse d’Olympic, a permis aux Genevois de s’envoler dans une salle comble.

Des visiteurs qui ont enfoncé le clou après le thé, en prenant jusqu’à 30 points d’avance (38-68), avant de tranquillement gérer la fin de match. «C’est évident que la déception de la Coupe de la Ligue nous a donné une motivation supplémentaire. La tournure du match nous a ensuite permis de jouer en pleine confiance», soulignait encore l’arrière des Lions.

Les champions de Suisse en titre ont enlevé ce nouveau trophée dans une grosse ambiance, grâce à la belle cohorte de bruyants supporters venus les encourager. «J’avais joué les trois finales précédentes comme si j’étais à la maison. Finalement, c’était aussi le cas cette fois-ci», félicitait Steeve Louissaint, décidément l’homme de la Coupe.

 

Hélios Valais facile

Hélios a battu Martigny 66-42 dans la finale féminine. C’est le quatrième titre de rang dans la compétition pour les Valaisannes, qui n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires cantonales. Elles sont sans rivales en Suisse.

 

Fribourg Olympic – Lions de Genève 59-73 (18-18 5-25 13-17 23-13)

Fribourg : Kazadi (4), Cotture, Miljanic (3), Draughan (11), Chapman (19); Mladjan (2), Kovac (12), Calasan (6), Uliwabo (2). Entraîneur : Petar Aleksic. 2/22 à 3 points ; 21/28 lancers-francs.

Genève : S. Louissaint (1), Brown (16), Maruotto (12), James (14), Stimac (14); Milisavljevic (9), Steinmann (2), Jaunin (5), Khachkara. Entraîneur : Ivan Rudez. 8/21 à 3 points ; 21/23 lancers-francs

Notes : Halle Saint-Léonard, Fribourg, 3000 spectateurs (guichets fermés). Arbitres : Pizio, Bertrand et Hjartason. Genève sans Yates (étranger surnuméraire). Sorti pour cinq fautes : Chapman (36e). Faute technique à Chapman (23e).

Manuel Gremion