Logo

Les trois coups du HC Yverdon

13 mai 2016 | Edition N°1742

Hockey – 2e ligue – Grégory Thuillard, Anthony Werro et Dan Vidmer se sont engagés dans la Cité thermale.

Le «mur» Grégory Thuillard, 1m86 pour 99 kg. © Michel Duvoisin

Le «mur» Grégory Thuillard, 1m86 pour 99 kg.

Lever de rideau sur la campagne de transferts du HC Yverdon. Le club de 2e ligue a frappé trois coups, à l’heure où les joueurs ont repris le chemin des vestiaires pour le début de la préparation (voir ci-dessous). L’armoire à glace Grégory Thuillard, le buteur Anthony Werro et le défenseur offensif Dan Vidmer se partagent le sommet de l’affiche.

Un mercato qui incite au positivisme, suite logique d’une fin de saison convaincante, il y a quelques mois. Aux buts, le HCY pourra compter sur l’expérimenté Grégory Thuillard (32 ans), qui arrive de Morges, où l’ancien gardien de LNB était en fin de cycle. «Il était prêt à venir en 2e ligue, pour autant qu’il trouve une structure sérieuse, comme la nôtre», se réjouit Christian Renaud, le directeur sportif du club. L’ex-goalie de Lausanne et Neuchâtel remplace Fabrice Rayroud, qui file à Vallorbe, en 3e ligue.

En défense, la bonne nouvelle se nomme Dan Vidmer. L’Yverdonnois a décidé, après une année de pause, de rechausser les patins. L’ex-joueur de La Chaux-de-Fonds sera, sans nul doute, le leader de l’arrière-garde. En outre, deux jeunes, Iago Vazquez (Morges, il a déjà joué en juniors top à Yverdon) et Mathias Narbel (Fribourg-Gottéron, il habite à Bonvillars) complètent le compartiment défensif du HCY.

«Les juniors élite A ou B ont encore le rythme, cette éthique de travail, avec des entraînements quasiment quotidiens», souligne Christian Renaud, pour défendre les choix opérés.

Enfin, en attaque, l’entraîneur Jiri Rambousek pourra compter sur la gâchette Anthony Werro. La saison dernière, à Prilly (2L), cet ancien junior de Lausanne a planté 27 buts en 20 matches. Benjamin Paillat, juniors de Morges, rejoint lui aussi le Nord vaudois. L’effectif est complété par les jeunes du cru Julien Walther et Damien Manero, qui ont déjà goûté à la 2e ligue la saison passée.

Porte ouverte

L’effectif compte deux gardiens, neufs défenseurs et douze attaquants. «On a formé quatre blocs, avec des gars qui acceptent chacun leur rôle», souligne l’entraîneur tchèque. L’équipe est sous toit. La porte reste, cependant, encore ouverte pour un ultime -et éventuel-renfort en attaque. A la condition que celui-ci corresponde parfaitement au profil souhaité: un homme capable d’évoluer dans les deux premiers blocs, qui se fond dans le collectif et qui n’a pas des prétentions financières fantaisistes.

Le mercato

Départs: Fabrice Rayroud (gard., Vallorbe/3L), Matthieu Genoud (déf., ?), Quentin Junod (déf., ?), Julien Christinaz (att., arrêt), Maël Campanile (att., arrêt), Bryan Nicolet (att., Vallorbe/3L), Lionel Seiler (att., Vallorbe/3L) et Elio Butera (att., Renens/3L).

Arrivées: Grégory Thuillard (gard., Morges/1L), Dan Vidmer (déf., retour à la compétition), Iago Vazquez (déf., juniors élite B Morges), Mathias Narbel (déf., juniors élite A Fribourg), Anthony Werro (att., Prilly/2L), Benjamin Paillat (att., juniors élite B Morges), Damien Manero (att., juniors top Yverdon), Julien Walther (att., juniors top Yverdon).

La préparation estivale a commencé

Toutes les équipes du HC Yverdon ont repris l’entraînement la semaine dernière, cinq mois avant le début des championnats. Neuf semaines d’effort(s) sont au programme, avant une pause en juillet -avec programme individuel pour les joueurs des équipes phare-, puis le retour sur la glace prévu en août. «On travaille la condition physique, l’endurance, la force, la vitesse, l’explosivité et la coordinations. Des choses qu’on ne peut pas forcément faire en pleine saison, détaille l’entraîneur Jiri Rambousek. Pour les plus petits, il s’agit surtout de maintien, de les faire bouger.»

Les Yverdonnois s’exercent tant à la patinoire qu’à la salle de la Villette et à l’extérieur. «On va régulièrement sur le sable des terrains de beachvolley.» Une surface idéale pour s’endurcir.

Manuel Gremion