Logo

L’heure des grandes retrouvailles

28 septembre 2017 | Edition N°2090

Hockey – 1re ligue – Le HC Vallée de Joux et le HC Yverdon, néo-promu, se retrouveront samedi, à 17h30 au Sentier, pour la reprise du championnat. Un premier derby nord-vaudois qui va directement mettre tout le monde dans le bain. Prise de température avec les entraîneurs, Beat Kindler et Jiri Rambousek.

HC Vallée de Joux

Le contingent

 

Beat Kindler et la Vallée misent sur la jeunesse. ©Duperrex-a

Beat Kindler et la Vallée misent sur la jeunesse.

Gardiens : Moritz Pfäffli, Timmy Capriati (juniors élite B Morges).

Défenseurs : Valentin Betschart, Marco Bassetti, Louis Dizerens, Théo Converset, Matthias Steinmann, Quentin Carlucci (retour de l’étranger), Thomas Piazzini (Vallée de Joux II), Marco Capriati (Prilly/2L), Frédéric Wirz (Prilly/2L), Loïc Thuillard (juniors élite B Morges).

Attaquants : Jason Berney, Zachary O’Donnell, Vincent Le Coultre, Jonathan Bossard, Thierry Berthoud, Juan Gigon, Mathieu Cachin, Grégory Lièvre, Victor Gudel (juniors élite B La Chaux-de-Fonds), Loan Meystre (Bellinzone/2L).

Entraîneur : Beat Kindler.

Départs : Pascal Streit (Sion/ MSL); Luc Neuschwander (arrêt), Philippe Saghbini, Ronny Müller (Uni Neuchâtel/MSL), Jean- Yves Knecht (Meyrin/1L); Bryan Berthoud, Kévin Costa (Vallée de Joux II/3L), Michaël Guler (Villars/1L), Gabriel Humberset (juniors élite B Morges), Steve Bochsler (Prilly/2L).

Le HC Vallée de Joux entame sa cinquième saison consécutive en 1re ligue. L’hiver dernier, pour la première fois, les Combiers ont atteint les playoffs. Eliminé en quarts de finale en trois matches expéditifs par l’ogre Sion -champion et promu en Mysports League-, le HCVJ a retrouvé du mordant sous la houlette de Beat Kindler, qui faisait son retour à la bande.

Cette saison, dans la nouvelle 1re ligue amputée de ses ténors partis en MSL, la Vallée cherchera à atteindre, à nouveau, les séries. «On dit qu’il faut toujours viser plus haut que l’année précédente. Alors on souhaite accrocher les playoffs et, ensuite, on verra, lance l’entraîneur lyssois. Mais pour y parvenir, je vais avoir besoin que tout le monde tire à la même corde. Si les choses marchent dans le vestiaire, alors je pourrai en demander beaucoup à mes hommes.»

 

Un trio infernal

 

Durant l’intersaison, le contingent a perdu en expérience, notamment avec les départs de Streit, Müller et Neuschwander. Le discours est identique à celui des autres années : il n’est pas évident de convaincre les hockeyeurs de monter au Sentier. «Cela demande un gros investissement, et peu sont ceux qui sont prêts à le consentir, convient Beat Kindler. Une fois de plus, on va donner une chance aux jeunes. Parmi toutes nos recrues, aucune n’a encore évolué à ce niveau. A moi de leur inculquer l’envie de se battre pour le club.» La Vallée pourra tout de même toujours compter sur ses éléments les plus prolifiques, dont le terrible trio Berney Le Coultre – O’Donnell, capable de faire des ravages dans toutes les défenses.

Lors du dernier exercice, la bande du «Marsupilami» s’est souvent présentée à treize ou quatorze éléments. Ce qui ne l’a pas empêché de terminer dans les huit. «Mais dans les moments-clés, début janvier, on avait tout le monde», rappelle le coach, qui souhaite pouvoir aligner au moins trois lignes complètes à chaque sortie. Le meilleur moyen de réussir le nouveau championnat.

 

HC Yverdon

Le contingent

 

Jiri Rambousek entame sa cinquième saison au HCY. ©Duperrex-a

Jiri Rambousek entame sa cinquième saison au HCY.

Gardiens : Dylan Berutto (juniors élite A Lausanne), Jonathan Ledermann (juniors élite B La Chaux-de- Fonds), Michal Chmel (licence B, Uni Neuchâtel/MSL).

Défenseurs : Jimi Tinguely, Mathias Narbel, Iago Vazquez, Killian Bertschi, Rayan Koch, Dan Vidmer (retour de blessure), Arnaud Ramet (juniors élite B Viège), Arnaud Descloux (juniors élite A Ambri-Piotta), Kilian Reidick (licence B, Sarine/2L).

Attaquants : Jonas Curty, Jérôme Vioget, Aymeric Deschenaux, Léonard von Allmen, Benjamin Paillat, Damien Köppli, Giuseppe Pappalardo, Loris Pippia, Julien Walther, Mathieu Rochat (Villars/1L), Pierrick Beutler (Uni Neuchâtel/ex-1L), Juris Zandovskis (Uni Neuchâtel/ex-1L), Bryan Borgeaud (Star-Forward/ex-1L).

Entraîneur : Jiri Rambousek.

Départs : Aurélien Rovero (Lausanne II/3L); Valère-Anthony Pizzirusso (étranger); Michael Joliat, Gregory Smith (Meyrin), Anthony Werro (Lausanne II/3L).

En tant qu’étrangers, les entraîneurs du club Milan Tekel, Matus Luciak et Jiri Rambousek ne pourront pas jouer en 1re ligue.

Après deux saisons passées en 2e ligue, le HC Yverdon retrouve l’étage supérieur. «Notre place», estime Jiri Rambousek. L’entraîneur yverdonnois ne sera plus sur la glace, pas plus que ses assistants Tekel et Luciak. Le club de la Cité thermale est, par conséquent, parti à la recherche de renforts.

Aux buts, Berutto -qui a fini la saison passée au HCY- a été définitivement rapatrié. Il sera épaulé par Ledermann et, pour une dizaine de rencontres, par le très attendu Chmel. Le Tchèque, nouveau venu à Uni Neuchâtel, évoluera en licence B à Yverdon. «On a réalisé de très bons transferts à ce poste. J’aurai la certitude de pouvoir compter sur un gardien de niveau supérieur pour une bonne partie des matches, mais les jeunes auront de la glace, promet le coach. Ils sont l’avenir du club.»

 

Un buteur

 

La défense, jeune, comptera tout de même sur le retour de blessure de Vidmer et l’apport ponctuel (en licence B) de Reidick. L’attaque, elle, a gagné en expérience (Rochat), en puissance (Beutler) et en force de travail (Borgeaud). «Et puis, avec Zandovskis, on a déniché un joueur au profil de buteur», se réjouit Jiri Rambousek. L’ajout de quelques noms dans la liste des arrivées, via des licences B, est à attendre.

«Ce retour en 1re ligue constitue un excellent challenge, poursuit le technicien. L’équipe devra s’adapter. Pour cela, on a ajouté un entraînement hebdomadaire hors glace. Les gars ont accepté de faire des efforts supplémentaires. A présent, ça commence, c’est le moment d’être prêts !»

Aux yeux de «Rambo», son équipe va se retrouver face à certains effectifs de meilleure qualité. Les situations spéciales seront primordiales, avec un arbitrage toujours plus strict. Surtout, l’entraîneur n’oublie pas que «d’autres équipes, comme Fleurier, ont certainement envie de rejoindre cette 1re ligue». En clair, Yverdon va devoir retrousser les manches et aller au combat afin de prouver qu’il est à sa place.

Enregistrer

Manuel Gremion