Logo

L’Hôtel du Théâtre voit plus grand

12 décembre 2014

L’établissement yverdonnois va s’étendre à l’immeuble voisin. Un investissement important qui permettra de gagner des chambres et de créer des salles de réunion.

Ninik et Pierre-André Michoud vont étendre leur hôtel, ouvert il y a dix ans, au bâtiment voisin (blanc aux volets verts). © Michel Duperrex

Ninik et Pierre-André Michoud vont étendre leur hôtel, ouvert il y a dix ans, au bâtiment voisin (blanc aux volets verts).

Ouvert le 15 septembre 2005, l’Hôtel du Théâtre ne cesse de se développer. Après un premier agrandissement en 2010, la rénovation des chambres au printemps dernier, Ninik et Pierre-André Michoud planifient un nouveau chantier d’envergure. Ils mettent ces jours à l’enquête publique un projet qui permettra à l’établissement, situé au 5 de l’avenue Haldimand à Yverdon, de s’étendre à l’immeuble voisin, le numéro 7, que le couple a acquis en 2009.

Cet agrandissement permettra à l’hôtel de passer de 32 à 38 chambres (toutes doubles). Mais pas seulement: un bar-lobby accueillant, une terrasse et un spa seront aménagés, la salle de petit-déjeuner sera agrandie et, grâce encore à la construction d’une annexe de 80m2, trois salles de réunion seront créées. «L’investissement est très important, les travaux se montant à 2,5 millions de francs, explique Pierre-André Michoud. Mais ces transformations nous permettront d’atteindre une taille critique et de gagner en qualité d’accueil. Nous ne voulons plus être seulement un hôtel où on dort.» Les travaux devraient être terminés à fin 2015. L’hôtel, classé trois étoiles, pourra alors demander sa reclassification en trois étoiles supérieur.

Le marché est là

«Il y a un potentiel pour ces chambres supplémentaires, car, à certaines périodes, nous ne pouvons accueillir tout le monde», souligne encore l’hôtelier, qui regrette le manque de lits sur Yverdon, même si l’ouverture de l’Hôtel de la Source, et ses 65 chambres, a permis, selon lui, de détendre la situation.

Travaillant avec une trentaine d’entreprises de la région, Pierre-André Michoud va continuer de mettre son énergie sur cette clientèle dite «business». Une clientèle fidèle, qu’il se réjouit déjà d’accueillir dans ses nouvelles installations.

Yan Pauchard