Logo
Loïc Gasch prend un vol direct pour Tokyo
Toute la rage de Loïc Gasch pour aller chercher le record national. © Zsolt SARKOZI

Loïc Gasch prend un vol direct pour Tokyo

8 mai 2021

En état de grâce, Loïc Gasch a franchi 2m33 cet après-midi à la Pontaise. Le sauteur en hauteur sainte-crix est le nouveau recordman de Suisse et il a validé son ticket pour les Jeux olympiques de cet été. Grandiose!

Il est immense, Loïc Gasch. Le sauteur de l’USY a réussi une rentrée phénoménale, cet après-midi à Lausanne, à l’occasion du meeting Mémorial Paul Lunginbühl. Pour son retour à la compétition, pour son retour de blessure, le multiple champion de Suisse a effacé des tabelles le record de Roland Dalhäuser (2m31 en plein air, 2m32 en salle). Une marque en extérieur qui datait de 1981!

“Je savais que j’étais en forme. On avait bien bossé à l’entraînement et, surtout, j’ai évité les blessures”, lançait, encore tout ému, Loïc Gasch sur le tartan lausannois. Il avait dû écourter sa saison hivernale, touché à un pied. Cela lui avait fait manquer les Championnats d’Europe. Et le voilà qui, dès son premier meeting extérieur de l’année, se hisse au 1er rang de la hiérarchie mondiale cette année, avec son bond à 2m33. Jusqu’ici, personne n’a fait aussi bien en 2021 en plein air.

Cette barre de dingue, il l’a passée au deuxième essai, comme ses deux barres précédentes (2m25 et 2m30). Il a battu son propre record, réalisé l’été dernier, de trois centimètres. “Au fond de moi, je savais que je pouvais le faire, assurait-il après l’exploit. C’est la preuve qu’on bosse bien avec toute mon équipe.”

A 2m33, le Sainte-Crix domicilié à Yverdon a décroché les minima pour les Jeux olympiques de Tokyo. Il peut désormais se concentrer sur la préparation de ses premiers JO l’esprit libre. Il est fort comme jamais.

Notre reportage sur place, dans le feu de l’action, dans notre édition de lundi.

Manuel Gremion