Logo

L’UDC Yverdon remonte le temps

29 août 2012

Confrontée à de multiples départs, la section yverdonnoise de l’UDC a trouvé trois nouveaux membres pour siéger au Conseil communal, dont Samuel Gurtner, ancien municipal. Daniel Bercher et Michel Dubey complètent la liste.

Samuel Gurtner était à l’origine de l’initiative victorieuse de l’UDC Yverdon concernant la pose de caméras à la Gare d’Yverdon.

«Vous verrez, on va trouver des membres! Et pas n’importe lesquels, vous allez être surpris!» Nicola Schirinzi n’a pas menti, tout au long de l’été, lorsqu’il s’agissait de commenter la rentrée politique de l’UDC Yverdon, puisqu’il a réussi le tour de force de sortir de sa retraite politique l’emblématique Samuel Gurtner, lequel, s’il n’arrive pas en sauveur, modestie oblige, arrive au moins en sérieux renfort et en gardien des valeurs de base d’un parti qu’il a incarné, à Yverdon, depuis sa création jusqu’à son retrait. Confronté à de nombreuses défections et démissions, le président de la section locale de l’UDC a donc passé un été actif et multiplié les rencontres et les coups de téléphone, et… en a lui-même reçu un certain nombre, dont celui de Roland Villard. L’ancien candidat à la Municipalité d’Yverdon avait décidé de rejoindre l’UDC (suite à son départ du MCVD), ayant même payé ses cotisations, mais n’a pas passé la rampe de l’acceptation au niveau communal. «Je n’ai pas envie de m’étendre sur ce sujet, mais oui, des informations sont parues dans la presse concernant le fait qu’il nous rejoignait. Elles étaient erronées, même s’il y a bien eu des contacts», explique Nicola Schirinzi.

Retour à la base

A l’heure d’aller déposer la liste complémentaire au greffe, suite aux nombreux départs, celle-ci comportait trois noms: en premier, tout en haut, celui de Samuel Gurtner. En suivant, ceux de Daniel Bercher, ancien conseiller communal, et de Michel Dubey. Une belle liste, donc, de nature à faire oublier les récents tracas enregistrés par l’UDC Yverdon. Une sorte de retour aux valeurs de base, après s’en être un peu détourné.

Samuel Gurtner fait donc son retour en politique, quelques années après avoir quitté le Conseil communal, où il avait élu suite à sa période municipale. Chargé du dicastère de la Police de 1994 à 2002, juste avant Jean-Daniel Carrard, Samuel Gurtner est resté discret depuis quelques années, suivant d’un oeil intéressé, mais distant, l’évolution de la politique yverdonnoise et notamment les problèmes rencontrés par l’UDC, «son» parti, lui, l’ancien Libéral. Souffrant de la situation, il a décidé de revenir. «Mais n’en faites pas trop, ce n’est pas la peine…» Nicola Schirinzi et l’UDC n’ont pas eu de peine à se montrer enthousiastes: sa candidature fait l’unanimité. Samuel Gurtner sera donc sur les bancs du Conseil communal dès la rentrée politique, le 6 septembre prochain.

Timothée Guillemin