Logo
Malgré la bise, la Fête Eau-Lac a eu le vent en poupe
Yverdon, 23.06.18, Fête eau lac, Charly (plongeur assoc. des plongeurs de la pol. cant.VD), Arthur Avigdor 8 ans. © Carole Alkabes

Malgré la bise, la Fête Eau-Lac a eu le vent en poupe

25 juin 2018 | Edition N°2274

Yverdon-les-Bains – Les fortes rafales de vent ont engendré quelques modifications sur le programme de la manifestation estivale du week-end dernier. Ce qui n’a pas empêché le public, venu en nombre, de profiter des activités aquatiques sur les berges de la Thièle.

L’un des objectifs de la septième édition de la Fête Eau-Lac était de valoriser les deux rives de la Thièle, le week-end passé, avec une vague d’activités aquatiques. Plus de stands et d’animations, un soleil radieux, des températures en hausse, des berges impeccables et prêtes à accueillir des milliers de visiteurs: tout s’annonçait bien. Mais c’était compter sans la bise. «C’est notre fidèle compagne depuis l’ouverture, a souligné Pierrette Roulet-Grin, présidente du comité organisateur. Elle nous a obligés à changer notre dispositif en quatrième vitesse.» En effet, le vent a empêché les «bateaux passeurs» d’effectuer les navettes entre la rive gauche et la rive droite de la Thièle. Pour pallier ce problème, la présidente a trouvé une solution en misant sur les chevaux. Ainsi, dès le dimanche, deux calèches assuraient les navettes.

La présidente du comité organisateur (au centre à g.), Pierrette Roulet-Grin, avait initialement prévu de couper le ruban au milieu de La Thièle. Mais à cause de la bise, la conseillère d’Etat Jacqueline de Quattro (au centre) et le syndic d’Yverdon-les-Bains Jean-Daniel Carrard (au centre à dr.) ont donné le coup d’envoi entre un arbre et un poteau. L’avantage, c’est qu’ils étaient entourés de yodleurs.

La présidente du comité organisateur (au centre à g.), Pierrette Roulet-Grin, avait initialement prévu de couper le ruban au milieu de La Thièle. Mais à cause de la bise, la conseillère d’Etat Jacqueline de Quattro (au centre) et le syndic d’Yverdon-les-Bains Jean-Daniel Carrard (au centre à dr.) ont donné le coup d’envoi entre un arbre et un poteau. L’avantage, c’est qu’ils étaient entourés de yodleurs. ©Carole Alkabes

Une fois l’incident maîtrisé, tous ont pu rire de la météo. «C’est vrai que cela a un côté décoiffant, mais mieux vaut ça qu’il ne pleuve à roille comme on dit dans le canton», a ajouté Jean-Daniel Carrard, syndic d’Yverdon-les-Bains, présent lors de l’ouverture de la Fête Eau-Lac, samedi matin. «On se fait la bise chez nous», a renchéri Pierrette Roulet-Grin.

La conseillère d’Etat Jacqueline de Quattro a également fait le déplacement pour couper le ruban et lancer les festivités. «C’est pour moi un événement phare de l’été dans une région qui sait célébrer la convivialité, a-t-elle confié. Il me semble qu’ici, vous êtes particulièrement doués pour cela, car j’ai pu entendre des yodleurs et du cor des Alpes (voir aussi en page 6). Donc votre région est non seulement bien ancrée dans le terroir mais aussi ouverte sur le monde. Vous avez même un musée du futur (ndlr: La Maison d’Ailleurs). C’est bien la preuve que si l’on veut qu’un arbre pousse haut et devienne magnifique, il faut qu’il ait des racines profondes.»

Une vague d’activités

Les salades et la soupe de poissons ainsi que les sandres frites de la joyeuse équipe de L’Ecaille – la société des pêcheurs amateurs du Haut-Lac de Neuchâtel, Yverdon-les-Bains et environs – ont fait un tabac auprès des gourmands. Difficile de passer sous leur tente, rive gauche, sans y goûter.

Les salades et la soupe de poissons ainsi que les sandres frites de la joyeuse équipe de L’Ecaille – la société des pêcheurs amateurs du Haut-Lac de Neuchâtel, Yverdon-les-Bains et environs – ont fait un tabac auprès des gourmands. Difficile de passer sous leur tente, rive gauche, sans y goûter. © Carole Alkabes

Si le vent a cloué les hydravions au sol samedi et dimanche, la météo n’a heureusement pas refroidi le public à se déplacer jusque sur les rives de la Thièle et du lac de Neuchâtel. Venus en nombre dès le samedi matin, ce qui n’est pas le cas d’ordinaire selon Pierrette Roulet-Grin, les visiteurs ont pu découvrir les métiers liés au monde maritime et déguster de succulents mets. Parmi les nouveautés de cette année, l’initiation à la plongée de l’Association des plongeurs de la Police cantonale vaudoise a fait fureur, notamment auprès d’Arthur, 8 ans, et d’Elie Avigdor, 10 ans. Les deux jeunes Yverdonnois attendaient impatiemment cette activité depuis l’an dernier, trop jeunes à l’époque pour la tester.

La section nord-vaudoise de la Société suisse de sauvetage s’est littéralement mise à l’eau pour présenter son travail. Paddle, bateau, bouée, ils ont sorti tout leur attirail sous le regard attentif des passants.

La section nord-vaudoise de la Société suisse de sauvetage s’est littéralement mise à l’eau pour présenter son travail. Paddle, bateau, bouée, ils ont sorti tout leur attirail sous le regard attentif des passants.

A cause de la bise, les bateaux passeurs n’ont pas pu transporter le public de la rive droite à la rive gauche. Mais le comité d’organisation a trouvé une astuce pour pallier ce problème de façon conviviale: augmenter le nombre de calèches.© Carole Alkabes

A cause de la bise, les bateaux passeurs n’ont pas pu transporter le public de la rive droite à la rive gauche. Mais le comité d’organisation a trouvé une astuce pour pallier ce problème de façon conviviale: augmenter le nombre de calèches.© Carole Alkabes

«Chaque année on a des surprises, des gens qui souhaitent participer à la fête à la dernière minute. Cette fois, la bonne surprise c’est Alan Roura (ndlr: le  plus jeune marin à avoir participé au Vendée Globe; voir aussi en page 14)», a souligné la présidente de la Fête Eau-Lac.

 

Christelle Maillard