Logo

Malgré l’opposition UDC, les pères auront 20 jours de congé à Yvonand

28 janvier 2021

Le parti de droite souhaitait que les employés communaux aient le droit à dix jours de congé payé plus dix jours non rémunérés. Le reste du Conseil a préféré la proposition du PS.

Il fera bon être père de famille et employé de la Commune d’Yvonand. Le Conseil communal a accepté lundi à une large majorité la modification du règlement du personnel communal. Le congé paternité, auparavant limité à cinq jours, passe à vingt jours. Cette décision fait d’Yvonand une des premières communes du Canton à offrir autant de temps libre aux pères.

La plupart des conseillers pensaient que le préavis municipal, faisant suite à une motion PS déposée en avril 2019, allait passer sans trop d’encombre. Mais c’était sans compter l’amendement demandé par le groupe UDC. Le parti a notamment estimé que la nouvelle mesure aurait pu créer un fossé entre les employés de la fonction publique et du privé. Il a donc proposé de faire passer le nombre de jours de congé pour un nouveau père à dix. À ceux-ci se seraient ajoutés dix jours de congé non payés, que l’employé aurait pu choisir de prendre ou non.

L’amendement a outré la gauche. «Je suis vraiment très étonnée, a annoncé Anne-Sophie Betschart. La Suisse n’est vraiment pas en avance en termes de politique familiale. Les progrès se feront pas à pas, commune par commune.»

Au final, une large majorité a rejeté le texte de l’UDC et accepté la motion du PS.
«On s’y attendait, indique l’UDC Viktor Zeiter. Mais notre amendement a au moins permis d’amener une discussion. Et nous voulions montrer notre différence avec le PS, qui ne se soucie guerre du financement de ce projet.»

Massimo Greco