Logo

Mesurer le chemin à parcourir

26 janvier 2018 | Edition N°2172

Football – Promotion League – Yverdon Sport s’est logiquement incliné face à Neuchâtel Xamax (5-1) pour son premier match de l’année, mercredi à la Maladière.

Yverdon Sport a disputé son premier match de l’année. ©Michel Duperrex

Yverdon Sport a disputé son premier match de l’année.

Trois buts concédés en moins d’une demi-heure, un score final de 5-1 : Yverdon Sport n’a rien pu faire face à Neuchâtel Xamax lors du premier match amical que l’actuel 3e de Promotion League disputait. Et ce constat n’a absolument rien d’infamant. Le leader incontesté de Challenge League possède trois bonnes semaines de préparation dans les jambes, contre à peine plus d’une aux Yverdonnois. «Je connais bien Michel Decastel, l’entraîneur de Xamax. C’est sympa de sa part d’avoir accepté de jouer contre nous. L’idée, en affrontant un adversaire aussi prestigieux pour commencer l’année, c’est de mesurer le chemin qu’on a à parcourir en direction de nos objectifs», expliquait Anthony Braizat.

Le coach a profité de l’occasion pour dévoiler les quelques nouveautés de l’effectif yverdonnois. Ainsi, les juniors Théo Rochat, Tristan Chavanne et Yohan Pitton ont chacun eu droit à leur mi-temps (la deuxième). Le dernier nommé, qui fêtera ses 17 ans ce week-end, a d’ailleurs laissé une bonne impression sur la pelouse de la Maladière, démontrant par son envie la fierté qu’il avait à se frotter à des joueurs de Ligue nationale.

 

Matukondolo, à suivre

 

Elément le plus utilisé côté yverdonnois (à l’exception du dernier rempart Dany Da Silva), Kein Matukondolo a également été le joueur à l’essai le plus en vue. Le latéral (il a évolué à droite avant le thé, à gauche ensuite) a témoigné de belles qualités offensives. «C’est ce qu’on demande désormais systématiquement aux joueurs de couloir», appuyait-il. Et c’est sans doute ce qui a tapé dans l’oeil des dirigeants et techniciens d’YS. L’action la plus dangereuse du match pour les Nord-Vaudois, hormis la magnifique réussite de David Marazzi (79e), a d’ailleurs découlé d’un centre puissant et parfaitement brossé du Franco-Congolais, qui a atterri sur la tête de Djibril Cissé et contraint Laurent Walthert, le gardien neuchâtelois, à une toute grande parade.

Et si celui qui a été formé à Sedan et Troyes est apparu un peu plus en jambes que ses camarades, ce n’est pas un hasard : «J’appartiens à l’AS Beauvais Oise, avec qui je m’entraînais avant de rejoindre Yverdon, lundi. Pour l’instant, je suis à l’essai, mais j’espère vraiment pouvoir poursuivre l’aventure ici.»

Il faudra revoir à l’œuvre Edwing Malpon et Thomas Lenzini, apparus un peu moins à l’aise, avant d’avancer un avis plus précis. Reste que le caractère et la hargne du second cité pourraient constituer de précieux atouts pour un groupe qui en a parfois manqué.

A noter encore que, si le capitaine Florian Gudit a effectué son retour au jeu, François Marque n’a pas foulé la pelouse mercredi. Le Français, qui revient de blessure, n’est pas encore tout à fait au point physiquement.

 

Yverdon à Aarau, Bavois contre Echallens

 

Yverdon Sport a décidé de débuter sa préparation face à des équipes qui lui sont supérieures. Après Xamax, les hommes d’Anthony Braizat se rendent à Aarau (Challenge League), demain. Coup d’envoi à 16h.

De son côté, Bavois se frottera à Echallens sur le synthétique de Marcy, à Saint-Prex. Début de la rencontre à 14h45.

 

Neuchâtel Xamax – Yverdon Sport 5-1 (3-0)

 

Buts : 17e Corbaz 1-0 ; 24e Tréand 2-0 ; 28e Djuric 3-0 ; 73e Nimani 4-0 ; 75e Delley 5-0 ; 79e Marazzi 5-1.

Xamax : Walthert ; Gomes, Sejmenovic, Djuric, Kamber ; Di Nardo, Corbaz ; Ramizi, Doudin, Tréand ; Nuzzolo. Sont entrés : Karlen, Nimani, Delley, Lawson, Obexer, Alic, Veloso, Kilezi, Qela, Nicastro. Entraîneur : Michel Decastel.

Yverdon, 1re mi-temps : Da Silva ; Matukondolo, De Pierro, Cazzaniga, Tavares ; Malpon, Lusuena, Caslei ; Eleouet, Cissé, Deschenaux. 2E mi-temps : Da Silva ; Reis, Chavanne, Dia, Matukondolo (79e Cazzaniga); Gudit, Pitton ; Marazzi, Rochat, Lenzini ; Rushenguziminega.
Entraîneur : Anthony Braizat.

Notes : Stade de la Maladière, 200 spectateurs. Arbitrage de Nicolas Jancevski, qui avertit Gudit (80e, jeu dur). Yverdon sans François Marque (ménagé).

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Florian Vaney