Logo

La musique pop «Mize» en bouteille

8 novembre 2017 | Edition N°2119

Yverdon-les-Bains – Le groupe Mize vient de sortir six nouveaux titres. Mais au lieu de produire un album, les artistes ont créé une bière unique, avec la Brasserie des Bains, sur laquelle figure un code pour télécharger leurs morceaux.

Pour son nouvel EP, Mireille Délèze, alias Mize, s’est entourée de musiciens de la région, Simon Pellaux (à g.), de Pomy, et Antoine Scheuner (à dr.), de Sullens. ©Fabien Boissieux

Pour son nouvel EP, Mireille Délèze, alias Mize, s’est entourée de musiciens de la région, Simon Pellaux (à g.), de Pomy, et Antoine Scheuner (à dr.), de Sullens.

Et si l’originalité avait un petit goût fruité, et le succès la couleur fuchsia ? C’est du moins la vision de la chanteuse valaisanne Mireille Délèze et des deux musiciens de la région qui l’accompagnent, Simon Pellaux, de Pomy, et Antoine Scheuner, de Sullens. Car pour se démarquer des centaines de groupes et des centaines d’événements culturels qui existent, ces artistes ont décidé de promouvoir de façon insolite leur nouvel EP -acronyme de Extended Play, le nom d’un format musical plus long que le single, mais plus court que l’album.

Ils ont créé, en collaboration avec la Brasserie des Bains, une bière blanche unique en son genre : «Elle est à la fois fruitée et amère, un petit peu comme notre musique, lance Mireille Délèze. Nos paroles sont assez sarcastiques et la mélodie, plutôt pop et dynamique.»

«La bière devait bien sûr se distinguer des boissons industrielles grâce à des saveurs différentes, mais pas trop, parce que le but n’était pas de mettre en avant le contenu, mais plutôt le contenant, explique Loann Gaillard, fondateur de la brasserie yverdonnoise. L’idée était de remplacer une pochette de CD par une bouteille où l’on retrouve les titres des six chansons et un code pour les télécharger.»

 

La mort en rose

 

Loann Gaillard a concocté une recette de bière si savoureuse pour Mize, qu’il compte s’en inspirer pour améliorer celle de la Brasserie des Bains. ©Michel Duperrex

Loann Gaillard a concocté une recette de bière si savoureuse pour Mize, qu’il compte s’en inspirer pour améliorer celle de la Brasserie des Bains.

Il fallait donc également réfléchir à un design. Et, une fois encore, c’est un graphiste nord-vaudois qui est venu à la rescousse : Christophe Rochat. «Je travaille avec lui pour créer des sérigraphies pour mes bières (ndlr : il n’y a pas d’étiquette, les informations sont imprimées sur le verre) et cette démarche collait parfaitement avec le projet de Mize, car la bouteille devient vraiment un objet à part entière», poursuit le brasseur yverdonnois, tout en précisant que la chanteuse avait imposé deux critères : illustrer la mort et mettre du rose, à l’image du nom de la tournée du groupe «Ultra fuchsia tour». Le logo et le concept sont même devenus l’emblème du nouvel EP, baptisé «Mize en bière», bien sûr.

 

Démarche inédite

 

Aujourd’hui, la plupart des artistes ne vendent plus d’albums physiques, mais uniquement des versions numériques de leurs morceaux. «Comme nous avons sorti un EP, de toute façon nous n’aurions pas pu distribuer notre CD en magasin, alors le seul moyen de vendre notre musique, c’est via les téléchargements payants, explique Mireille Délèze. Mais proposer un code sur une carte, ce n’est pas très sexy et, surtout, on trouvait dommage qu’il n’y ait plus rien de matériel, alors on a cherché une alternative originale.»

Comme les trois artistes apprécient la bière et que Loann Gaillard se trouve être un ami d’enfance de Simon Pellaux, le projet s’est vite mis en place. «On s’est retrouvés un soir pour déguster quelques bières et le choix d’une blanche s’est imposé. Finalement, la seule discussion que nous avons eue concernait le degré d’amertume. Et c’est moi qui ai gagné ! », avoue la Valaisanne, qui préférait des notes moins prononcées.

Au total, la Brasserie des Bains a fabriqué près de 600 bouteilles, qui seront vendues exclusivement lors des concerts de Mize, au prix de 12 francs.

Retrouvez Mize en live, ce soir à 20h, au Hessel Espace Culturel, à Orbe, dans le cadre de l’émission Unplugged de Radio Nord vaudois.

Christelle Maillard