Logo

Nestlé inaugure et Orbe espère encore plus

27 mars 2013

Le nouveau System Technology Centre permettra de développer machines et capsules sur le site urbigène, en pleine expansion, du géant agroalimentaire. Les autorités urbigènes verraient bien le mouvement se perpétrer en accueillant la première fabrique Special T.

Paul Bulcke, administrateur délégué de Nestlé SA, le conseiller d’Etat Philippe Leuba et le syndic d’Orbe Claude Recordon partagent un café dans les nouveaux locaux du STC.

«Les boissons des maîtres du monde son élaborées chez nous. Where else?» Inspiré par George Clooney (Who else?), le conseiller d’Etat Philippe Leuba a fait l’éloge de Nestlé et de son nouveau System Technology Centre (STC) à Orbe lundi. Un bâtiment tout neuf, érigé au coeur du site urbigène, sur les vestiges d’une partie de l’ancienne fabrique.

Une nouvelle entité de la multinationale agroalimentaire sur le sol de la Cité aux deux poissons -qui en compte de nombreuses autres- qui sera, comme son nom l’indique, consacrée à la recherche et au développement des machines et capsules des produits de la marque. Les lignes de production côtoient les chercheurs depuis des lustres avec succès au bord de l’Orbe, et cela n’a pas échappé au syndic Claude Recordon. «Après avoir accueilli la première fabrique Nespresso, on serait fiers d’accueillir la première fabrique Special T», a-t-il glissé dans son allocution. La gamme de thés de Nestlé, en pleine expansion, est en effet produite exclusivement à Orbe, clin d’oeil de Curt Blattner, sur l’ancienne et toute première ligne de production des capsules Nespresso, du côté des locaux de Nescafé. Si le succès se poursuit, une usine entièrement consacrée à Special T sera envisagée.

L’appel du syndic a évidemment reçu un écho favorable auprès des cadres locaux, qui seraient ravis, mais les propos de Paul Bulcke, l’administrateur délégué (CEO) de Nestlé SA, sont restés très évasifs à l’heure d’aborder le sujet: «J’ai la chance d’avoir des spécialistes qui s’occupent de ce genre de décisions.» Et quand cela se décidera-t-il? «J’espère le plus tôt possible!»

Les terrains disponibles pour une expansion de Nestlé à Orbe se trouveraient près d’Hilcona, ou, plus tard, au nord des Ducats.

Evolution constante

Voilà plus de 110 ans que Nestlé occupe le terrain à Orbe. La production de Nescafé y a débuté en 1938, suivie par le «PTC» de recherche et développement des produits en 1959. Puis la fabrique de production de Nespresso, Professional beverage Centre, le CPW (céréales) ces dix dernières années, lors desquelles plus de 600 postes ont été créés sur le site, qui en compte ectuellement environ 1500, et finalement le System Technology Centre officiellement inauguré lundi.

Paul Bulcke a ainsi insisté sur le désir de Nestlé d’innover, de renouveler ses produits, ses machines, louant l’environnement propice qu’offre la Suisse en termes de compétences et qualifiant la recherche et le développement de moteur. Au coeur des sites de production, le STC permettra de «réinventer continuellement les machines, comme l’a souligné Werner Bauer, chief technology officer de Nestlé SA. Et je vous promets qu’il y a encore beaucoup de belles choses à venir!»

Pas moins de 120 experts de 25 pays différents travaillent dans le nouveau bâtiment de cinq étages, imaginant et testant machines et capsules, et la meilleure façon d’intégrer leurs produits.

«Les Urbigènes sont fiers quand ils évoquent le site Nestlé», a soutenu Claude Recordon. Et ils se verraient bien faire du thé leur nouvelle spécialité.

 

Manuel Gremion