Logo
Nicole Devals, illustratrice de valeurs
Nicole Devals. © Michel Duperrex

Nicole Devals, illustratrice de valeurs

31 janvier 2021

Le dessin peut être ludique tout en étant pédagogique. Des soirées à thème aux livres pour enfants, en passant par l’environnement, Nicole Devals dévoile son milieu artistique engagé.

L’illustration est un monde de rêve et de magie qui prend vie grâce à quelques traits de crayon. Cet art muet vaut parfois mieux que mille mots, traduisant tantôt des émotions, représentées avec un simple sourcil froncé ou un sourire, ou encore des valeurs transmises par un personnage. Evincée quelque temps par la photographie, l’illustration est revenue sur le devant de la scène, avec toutes ses possibilités imaginatives et créatives.

C’est ce dont témoigne Nicole Devals, illustratrice professionnelle de Champagne, qui, en plus de faire voyager ou rêver les enfants dans des mondes imaginaires, apporte sa contribution à l’éducation et à l’environnement par le biais de son coup de crayon.

«Mes livres doivent servir à quelque chose. J’ai à cœur que mes illustrations soient utiles», témoigne Nicole Devals, qui lie passion, profession et valeurs: «Chaque livre a du sens, défend des valeurs, apporte quelque chose à l’enfant, cela va plus loin que l’histoire en soi.» Si elle dessine pour aider les enfants à comprendre leurs émotions ou à apprendre le langage des signes, elle collabore également avec des associations telles que le Téléthon, le WWF ou Terre des Hommes Suisse pour des projets sociaux, éthiques ou d’éducation à l’environnement.

Mais cette année, Nicole Devals a surtout l’idée d’un projet local. Et cette envie s’est concrétisée en rejoignant la création d’une association: Le Point Commun. Le concept? Les quatre membres souhaitent créer du lien et ramener davantage de vie au village de Champagne auquel ils sont attachés.

Au programme: des cours de dessin, des concerts, des pièces de théâtre, des soirées jeux de société. Mais aussi des soirées «Draw and drink» qui ont déjà lieu à l’Intemporel à Yverdon-les-Bains (sauf fermeture), où chacun est invité à venir dessiner sur un thème autour d’une bonne bière artisanale, des amateurs aux pros.

En bref, Le Point Commun a déjà un panel de projets sous le coude, le tout, toujours dans l’idée du partage, en créant un véritable sanctuaire d’échanges culturels.

Son parcours

 

Après l’école de culture générale et de commerce au gymnase d’Yverdon, Nicole Devals commence une école privée à Lausanne dans le graphisme et le dessin pendant six mois. Elle a ensuite suivi les cours de l’école Emile Cohl à Lyon, où elle a appris toutes les techniques de dessin pendant trois ans.

Riche de cette formation pointue, la dessinatrice n’est pas sûre de pouvoir vivre de son crayon. Elle commence alors à travailler dans une petite imprimerie au Mont-sur-Lausanne, qui fait également office de maison d’édition. C’est là qu’on lui donnera sa chance et son tremplin vers l’indépendance, où elle commence à créer des éditions jeunesse.

Après 12 ans dans l’imprimerie, Nicole Devals se met petit à petit à son compte, dans l’illustration et le graphisme. Cela fait six ans que l’illustratrice a créé son entreprise ND Création Visuelle et peut vivre de sa passion.

 

Son travail

 

Nicole Devals est une «touche à tout». Son travail se scinde notamment en deux parties. D’un côté, son entreprise de graphisme ND Création Visuelle où son employée et elle réalisent des mandats pour les associations, les campagnes, les PME, les entreprises ou les particuliers. Elles réalisent notamment des logos, des affiches, mais aussi des dossiers pédagogiques et surtout de l’éducation à l’environnement.

Le cœur et les principes de Nicole Devals penchent surtout du côté de l’associatif et des thématiques qui défendent des valeurs et des droits, notamment de l’enfant et de l’environnement.

De l’autre côté, davantage sur son «temps libre», Nicole Devals réalise de l’illustration jeunesse. En collaboration avec les auteurs Olivier May et Elsa Faure-Pompey avec qui elle s’est liée d’amitié, elle réalise des livres pour petits et plus grands enfants (voir encadré «Ses livres»). Mais aussi des dessins commandés par des privés.

Ses projets

 

2021 s’annonce chargée pour l’habitante de Champagne. Pleine de projets, dont la création de l’association «Le Point Commun» avec trois autres membres, elle doit jongler entre son temps de travail et son temps libre, finalement souvent dédié à l’art aussi!

En plus de son portfolio et de ses mandats bien remplis, Nicole Devals illustrera, comme chaque année, le dossier pour la marche de l’espoir de Terre des Hommes Suisse, une thématique qui lui tient à cœur. Elle fera de même avec le Pandamobile du WWF.

Du côté de l’illustration, une nouvelle édition du produit phare de ses livres jeunesse verra le jour. La prochaine sortie du livre sur les émotions, intitulé Nougatine (voir encadré «Ses livres»), sera sur le thème de la timidité. S’ensuivra celui de l’amour.

En mai, Nicole Devals devrait participer au Festival du livre jeunesse dans le cadre duquel elle parcourt les classes pour présenter son travail.

Ses livres

 

Le plus gros succès illustratif de Nicole Devals, en collaboration avec l’écrivaine Elsa Faure-Pompey, est la collection des Nougatine (voir image). Ce petit lapin aide les enfants à comprendre et maîtriser leurs émotions. Qu’il s’agisse de la colère, du dégoût ou de l’amour, le livre aide l’enfant à appréhender ces sentiments en détail, autour d’une histoire. À la fin de celle-ci, une petite partie documentaire aide à approfondir le sujet.

Une deuxième création pédagogique importante est l’album du langage des signes. Cet album, existant aussi sous forme de cartes, permet à l’enfant de s’exprimer avant même de savoir parler.

Nicole Devals adapte son dessin aux enfants plus grands, comme avec les Arthur en voyage, à Genève par exemple. Un véritable guide pour enfants qui lui donnera l’envie du voyage. Ou encore Le passage d’Edith dans la forêt du Risoux au temps de la guerre!

Léa Perrin