Logo

Nouveau test pour la place du Marché

22 juillet 2016 | Edition N°1791

Orbe – Après les critiques suscitées par la première phase-test, la Municipalité propose un nouveau projet de réaménagement de cet espace emblématique de la vieille-ville.

Créer un espace convivial, tout en permettant une circulation fluide, tel est le défi que doivent relever les nouvelles autorités urbigènes. ©Michel Duperrex

Créer un espace convivial, tout en permettant une circulation fluide, tel est le défi que doivent relever les nouvelles autorités urbigènes.

Le réaménagement de la place du Marché sera, sans nul doute, le dossier chaud de ce début de législature à Orbe. La nouvelle Municipalité a, ainsi, tout de suite voulu montrer qu’elle prenait l’affaire en main. Trois petites semaines seulement après son entrée en fonction, en plein cœur des vacances scolaires, elle a annoncé, hier, la deuxième étape du projet. Pour le syndic Henri Germond, il est, en effet, primordial de communiquer rapidement, car un premier aménagement provisoire, testé depuis de longs mois, a suscité de nombreuses critiques de la part des habitants. «La configuration proposée -un parcage des voitures en «L» autour de la fontaine- n’était pas idéale, reconnaît l’édile. Quand on arrivait depuis la rue Centrale, par exemple, on ne voyait qu’une alignée d’arrières de véhicules, qui masquaient le bâtiment de l’Hôtel de Ville.»

Avec le nouveau plan d’aménagement de la place, tous les emplacements de stationnement seront du même côté. ©Michel Duperrex

Avec le nouveau plan d’aménagement de la place, tous les emplacements de stationnement seront du même côté.

La Municipalité va ainsi, en août déjà, mettre en place un nouvel aménagement provisoire. Avec cette configuration, le stationnement sera également maintenu. La limitation à 20 km/h sera assurée par la pose d’un radar «Smiley», qui indiquera la vitesse aux automobilistes, et des bacs à fleurs, comme sur la Grand-Rue. Les places de parc seront toutes placées du même côté, celui de la BCV. Enfin, en vue de créer un espace urbain convivial, des bancs supplémentaires seront installés et deux espaces particuliers seront délimités : un pour la «boîte à livres» de la bibliothèque et un autre pour des jeux d’enfants.

«Tout le défi est d’arriver à concilier la volonté de créer un espace de qualité pour les habitants, de permettre une circulation des véhicules pour le commerce local, ainsi que de répondre aux besoins des différents organisateurs de manifestations», souligne encore Henri Germond. Il est conscient que le nouveau plan, qui prévoit la suppression de quatre places de parc, fera grincer des dents. «Je rappelle qu’il y a pas moins de 400 places de stationnement dans un rayon de 300 mètres», justifie-t-il.

 

Réflexions sur le centre

L’objectif des autorités est de pouvoir, après cette nouvelle phase test, lancer une consultation citoyenne, cet automne, pour aboutir à une mise à l’enquête d’ici la fin de l’année. En parallèle, la Commune a lancé deux réflexions sur le centre-ville : l’une sur la dynamique de la circulation et du stationnement, l’autre, plus économique, sur des pistes pour dynamiser le commerce.

 

Le peuple avait dit «non» en 1999

En avril 1999, un précédent projet de réaménagement de la place du Marché était largement refusé en référendum par la population urbigène : 851 voix « contre » et 248 «pour». Celui-ci, qui prévoyait notamment un marquage au sol différencié, en arc de cercle autour de la fontaine, avait le mérite de l’originalité.

Mais il avait suscité de vives critiques. Surtout, la volonté de la Commune de fermer la rue Sainte-Claire à la circulation et de supprimer quinze places de parc avait provoqué une levée de boucliers chez les commerçants. Pour la Municipalité, le résultat du vote fut un véritable camouflet ; l’élan fut coupé pour quelques années. En 2007, un projet de pavage de la place sera, également, abandonné suite aux réticences du Canton concernant les nuisances sonores provoquées par le passage des véhicules sur les Avec le nouveau plan d’aménagement de la place, tous les emplacements pavés.

Enregistrer

Yan Pauchard