Logo

«On a de la chance d’avoir un restaurant»

17 août 2018 | Edition N°2312

Onnens – Les habitants du village saluent la réouverture de l’Hôtel Bellevue, prévue en septembre prochain.

«Je ne savais pas que l’Hôtel Bellevue allait ouvrir à nouveau. L’établissement est bien situé, il a tout pour plaire.» Comme d’autres habitants d’Onnens, Luigia Besse se réjouit de la réouverture prochaine de l’édifice qui date du XVIIe siècle et qui surplombe le lac de Neuchâtel. «On a de la chance d’avoir un restaurant, une station-service et un guichet postal, considère l’une de ses voisines. Ce n’est pas le cas dans tous les villages.»

Propriété de la Commune, l’hôtel avait fermé ses portes en juin dernier (lire encadré) au grand désarroi des villageois. «Depuis quarante ans que je vis ici, j’ai vu beaucoup de tenanciers défiler, soutient le galeriste Michel Kunz. Cependant, c’est un lieu de rencontre important pour notre commune.» 

Pour relever ce nouveau défi, la Municipalité a trouvé la perle rare en la personne de Yokaira Tharin, dans le courant du mois de juillet. La future gérante avait notamment tenu l’établissement de La Clef des champs à Donneloye jusqu’en décembre 2017. A l’époque, «elle souhaitait lever un peu le pied et avait remis son commerce à son cuisinier, déclare Jean-Michel Pache, municipal chargé des bâtiments à Donneloye. Nous avons été très satisfaits de son travail et nous nous réjouissons d’ores et déjà de nous rendre dans son futur établissement.» 

Selon l’administrateur du futur restaurant, Jean-Jacques Frutiger, l’ouverture de l’établissement est prévue pour le mois de septembre. «En ce moment, nous sommes sur les chapeaux de roues, puisque nous  faisons quelques rafraîchissements dans la salle à manger, explique-t-il. Nous espérons être prêts pour la saison de la chasse.» Par ailleurs, les futures tenanciers engageront le cuisinier qui travaillait déjà dans cet établissement auparavant et souhaiteraient aussi proposer des pizzas sur leur carte. De quoi ravir les papilles des villageois.

____________________________________________________________________________

Un établissement fermé depuis le 22 juin

La Police cantonale du commerce avait fermé avec effet immédiat l’Hôtel Bellevue d’Onnens, le 22 juin dernier.

«L’établissement n’a pas été fermé pour des problèmes liés à l’hygiène, précise Albert von Braun, chef de la Police cantonale du commerce. Les raisons de cette fermeture sont d’ordre financier, l’exploitant ayant accumulé d’importants arriérés d’assurances sociales, qu’il n’a pas pu rembourser, malgré l’avertissement qui lui avait été signifié en septembre 2017 à cet égard. Malgré le soutien de la Commune, il n’a pas été possible à l’exploitant de régulariser cette situation, qui s’est au contraire péjorée.» 

Valérie Beauverd