Logo

Un petit Nouvel An endiablé pour les fêtards de la région

9 janvier 2018 | Edition N°2159

Nord vaudois – Plusieurs villages de la région avaient prévu des animations, le week-end dernier, pour fêter le passage à l’an 2018 dans la bonne humeur et la joie. Retour en images sur quelques-unes des manifestations.

La piste de danse d’Ependes était enflammée, samedi dernier. ©Michel Duperrex

La piste de danse d’Ependes était enflammée, samedi dernier.

Parce que faire la fête, danser et s’amuser n’a pas de date de péremption, tous ceux qui souhaitaient un bis repetita du Réveillon se sont retrouvés, samedi dernier, pour célébrer encore une fois la nouvelle année. Bal dansant, souper entre amis et voisins dans les pures traditions ou voyage gustatif : de nombreuses alternatives s’offraient aux fêtards nord-vaudois.

Que ce soit sur la piste de danse ou à table, tout le monde s’est amusé à Ependes. ©Michel Duperrex

Que ce soit sur la piste de danse ou à table, tout le monde s’est amusé à Ependes.

Le Conseil des seniors d’Yverdon-les-Bains (COSY) a organisé un bal durant l’après-midi, à la grande salle du Tempo. «Comme nous n’avions pas organisé de bal depuis le 21 décembre 2016, nous avions envie de relancer quelque chose, et je dois dire que nous avons rencontré un grand succès», confie Josy Tessa, responsable des activités culturelles et sportives pour le COSY. En effet, pas moins de 57 personnes sont venues se trémousser sur la piste de danse yverdonnoise en suivant le rythme donné par Jean- François Lachat. «Il est même venu avec son fan club», poursuit- elle.

 

La fête hors de la ville

 

Elodie Perret, Doriane Bridel, Yael Vallotton, Naïma Campana et Sarah Vallotton (de g. À dr.:) se sont mises sur leur 31 pour offrir une soirée du petit Nouvel An exceptionnelle. ©Michel Duvoisin

Elodie Perret, Doriane Bridel, Yael Vallotton, Naïma Campana et Sarah Vallotton (de g. À dr.:) se sont mises sur leur 31 pour offrir une soirée du petit Nouvel An exceptionnelle.

Mais le sol de la capitale du Nord vaudois n’était pas le seul à trembler sous les pas de danse des fêtards. En effet, à Ependes, c’est la gaieté et la bonne humeur qui ont gagné la Grande salle du village. L’engouement de l’orchestre Les Galériens a échauffé le public, venu en nombre.

A Mathod, c’est le mélange de traditions et d’amusement qui a ravi les participants. Le Choeur d’hommes Mathod-Suscévaz s’est chargé de servir son papet vaudois entre deux chansons. Puis, l’orchestre Maxime a assuré l’animation musicale jusqu’au bout de la nuit. Une formule simple, mais qui fonctionne, puisque cela fait dix ans que les chanteurs organisent cette manifestation. Et, cette année, pas moins de 170 personnes ont fait le déplacement jusqu’à la salle communale.

Pour la 10e année consécutive, le Choeur d’hommes de Mathod-Suscévaz a organisé, samedi dernier à la Grande salle de Mathod, un petit Nouvel An en chanson. Ambiance festive et colorée assurée. ©Michel Duvoisin

Pour la 10e année consécutive, le Choeur d’hommes de Mathod-Suscévaz a organisé, samedi dernier à la Grande salle de Mathod, un petit Nouvel An en chanson. Ambiance festive et colorée assurée.

Mais faire la fête, c’est surtout une affaire de jeunes. C’est pourquoi la Jeunesse d’Agiez a invité les habitants du coin à voyager e n Hongrie. Chaque année, ses membres emmènent leurs invités dans un nouveau pays, afin de leur faire découvrir une autre cuisine et une autre culture. Un pari, une fois encore, réussi, car ils ont rassasié près de nonante personnes. «Il y avait un petit peu moins de monde que d’habitude. C’est certainement dû au fait qu’on a marqué goulash à gogo en grand sur l’affiche, et ça n’attire pas forcément la foule, suppose Romaine Vannod, responsable des inscriptions pour la Jeunesse d’Agiez. Mais ce n’est pas grave, parce que notre but était surtout de faire vivre le village.»

Que ce soit en ville ou en campagne, les Nord-Vaudois ont, dans tous les cas, partagé d’agréables moment lors de ce petit Nouvel An.

Habillés de leur beau tablier, Gabriel Caillet, Albert Graf,Ernest Reumer et Dominique Garratti (de g. à dr.) ont servi leur menu traditionnel, à savoir du papet vaudois sur un lit de cornettes. ©Michel Duvoisin

Habillés de leur beau tablier, Gabriel Caillet, Albert Graf,Ernest Reumer et Dominique Garratti (de g. à dr.) ont servi leur menu traditionnel, à savoir du papet vaudois sur un lit de cornettes.

Pendant que certains dansaient, les jeunes s’affairaient en cuisine, afin d’offrir un voyage de saveurs à leurs convives. Direction la Hongrie, avec sa célèbre goulash. ©Michel Duvoisin

Pendant que certains dansaient, les jeunes s’affairaient en cuisine, afin d’offrir un voyage de saveurs à leurs convives. Direction la Hongrie, avec sa célèbre goulash.

Après l’effort, le réconfort. Les danseurs venus s’amuser à Ependes ont pu prendre et reprendre des forces entre deux déhanchés. ©Michel Duperrex

Après l’effort, le réconfort. Les danseurs venus s’amuser à Ependes ont pu prendre et reprendre des forces entre deux déhanchés.

Valse, cha-cha-cha, rock’n’roll, les participants ont pu dévoiler leurs plus beaux pas de danse, samedi dernier, sur la piste du Café-Restaurant Le Tempo, à Yverdon-les-Bains. ©Michel Duperrex

Valse, cha-cha-cha, rock’n’roll, les participants ont pu dévoiler leurs plus beaux pas de danse, samedi dernier, sur la piste du Café-Restaurant Le Tempo, à Yverdon-les-Bains.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Christelle Maillard