Logo

Pomy récupère son titre

14 septembre 2015

Gymnastique de sociétés – Les Championnats de Suisse organisés à Yverdon ont permis aux Pomérans de remporter une cinquième couronne nationale devant un public totalement acquis à leur cause. Troisième place au sol pour les Amis-Gyms.

La FSG Pomy a fait chavirer le public de la patinoire. © Nadine Jacquet

La FSG Pomy a fait chavirer le public de la patinoire.

Lorsque le speaker a appelé les sociétés de Neuenhof et de Schaffhouse sur le podium, respectivement sur les deuxième et troisième marches, les gymnastes de Pomy ont retenu leur souffle. Ils savaient alors que ça allait être tout ou rien. Le sacre, donc, ou une place honorable, certes, mais qui n’allait pas manquer de leur laisser un goût amer en bouche, puisqu’ils occupaient la tête du classement après les qualifications. Puis le verdict est tombé: «Première place et titre de champion de Suisse pour… la FSG Pomy!» A l’annonce du résultat, la patinoire d’Yverdon a littéralement explosé, comme les représentants de la société nord-vaudoise, qui a ainsi cueilli son cinquième titre national à la combinaison d’engins, après ceux de 2007, 2008, 2011 et 2012.

Les Amis-Gyms ont livré une belle prestation au sol. © Nadine Jacquet

Les Amis-Gyms ont livré une belle prestation au sol.

Avant la proclamation des résultats, peu misaient pourtant sur une victoire de la FSG Pomy. La production avait été de qualité, mais les observateurs craignaient que quelques petites erreurs (deux porters mal tenus) ne privent les Pomérans d’un sacre à domicile. Il n’en a rien été. Avec la note de 9,53, ils s’imposent pour… deux centièmes, devant un public chaud comme la braise, qui leur avait déjà fait un triomphe lors de leurs deux représentations.

La patinoire, pleine comme un oeuf tout au long du week-end. © Nadine Jacquet

La patinoire, pleine comme un oeuf tout au long du week-end.

Mais la société qui a, le plus, allumé le feu était naturellement celle des Amis-Gymnastes, organisatrice de l’événement. Aux sauts, les Yverdonnois ont manqué le dernier carré pour un rien, tandis qu’ils pointaient au deuxième rang des qualifications au sol. En finale, ils ont livré une prestation de grande qualité, qui a déclenché une véritable ovation de la foule, mais qui ne leur a toutefois permis de terminer que troisièmes. Un résultat que relativisait, avant même le verdict, le gymnaste Justin Delay: «Je suis ravi de nos productions. Si cela nous donne un bon résultat, tant mieux, mais c’est secondaire. On gardera des souvenirs incroyables de ces Championnats de Suisse, ici, à Yverdon, de ce public composé de nos familles et de nos amis…»

Ariella Kaeslin était présente, samedi, pour dédicacer son livre. © Nadine Jacquet

Ariella Kaeslin était présente, samedi, pour dédicacer son livre.

Cela faisait 23 ans que cette compétition n’avait pas été organisée en Suisse romande. L’enthousiasme général dans lequel elle a fait son retour laisse à espérer qu’il ne faudra pas attendre aussi longtemps pour l’y revoir.

 

Un grand succès populaire

Au-delà de l’aspect sportif, la manifestation restera comme un grand succès populaire -les gymnastes évoluant devant un public extrêmement founi tout au long du week-end- autant que sur le plan de l’organisation. Si les conditions météo n’ont pas permis d’utiliser le Stade Municipal, comme c’était prévu dans l’idéal, tout s’est parfaitement déroulé dans les salles de gymnastique réservées comme plan B. Hier, le président du comité d’organisation Eric Morleo était radieux, malgré la fatigue qui s’accumulait. Aucun incident majeur n’est venu perturber ce qui a, définitivement, été une des plus belles fêtes sportives de l’année dans la région.

 

Lionel Pittet