Logo

Quand tout un village brille par son art

30 novembre 2018 | Edition N°2386

Chavornay – L’exposition biennale L’art en fête réunit le must des artistes amateurs de la localité.

La salle qui accueille les traditionnelles séances du Conseil communal de Chavornay est méconnaissable. Accrochées aux murs ou disposées sur des tables, des dizaines d’œuvres en tout genre dressent le portrait du village à travers les yeux de ses habitants. L’exposition L’art en fête a comme à son habitude fait appel aux forces créatrices des Corbeaux. Pour sa dixième édition, qui fermera ses portes ce dimanche, 23 artistes amateurs ont répondu à l’appel afin de prouver que la localité avait de l’imagination et du talent à revendre.

«On essaie de faire moins, mais de faire mieux», confie Jeannette Vuichoud qui, en plus de participer à l’organisation de l’exposition, expose des peintures à l’huile dont les couleurs vives attirent le regard. Pour la retraitée, la biennale de Chavornay offre une expérience variée, de qualité et, surtout, elle se démarque des Marchés de Noël qui prolifèrent. Ainsi, même si la vingtaine de participants n’est pas composée d’artistes professionnels, on s’y méprendrait.

L’exposition accueille, dans une sobriété efficace, une multiplicité de techniques. Peinture, sculpture, dessin, poterie: rien n’est épargné comme en témoigne les œuvres numériques de Pauline Berthoud, 71 ans. Un flot créatif qui ne tarit pas et que les organisateurs ne voulaient pas canaliser. Ainsi, aucun thème  n’est venu contraindre l’imagination des artistes et artisans du village. Aucun, vraiment? Pas tout à fait. Pour honorer les vingt ans de l’exposition, et pour remercier la Commune qui met gratuitement la salle à disposition, Chavornay est à l’honneur d’une série de compositions à l’entrée.

Nathalie Butty (à dr.), de l’Espace jeunesse et éducation de Chavornay, accompagne Alissa Hoti, qui a participé à l’exposition. © Carole Alkabes

Enfin, et comme à l’accoutumée, le travail d’un ou plusieurs invités est mis en valeur. Il s’agit cette année d’Alissa Hoti, 10 ans, et de sa sœur de 6 ans Léa, ainsi que de Nour Zeitoum, 11 ans. Les trois jeunes filles ont réalisé ensemble une peinture durant les heures d’animation à l’Espace jeunesse et éducation du village. «J’ai fait le ciel avec l’aide de ma sœur», raconte Alissa. «J’ai fait le soleil et la mer, rajoute Nour. On a collé ensemble les cailloux de la plage.» Contentes de leur création et fières de la voir exposée, les trois peintres en herbe montrent que la relève artistique du village est assurée.

Guillaume Guenat