Logo

Quelque chose cloche dans le collectif d’YS

19 septembre 2017 | Edition N°2083

Football – Promotion League – Battu 2-3 par Sion II samedi, Yverdon Sport manque encore de consistance.

Yverdon Sport se prend les pieds dans le tapis contre Sion II.©Michel Duperrex

Yverdon Sport se prend les pieds dans le tapis contre Sion II.

Yverdon Sport souffre encore et toujours pour construire le jeu. Il en a payé le prix, samedi dernier au Stade Municipal, en étant battu 2-3 par Sion II, malgré, cette fois, un départ tonitruant. Survoltés, les Yverdonnois ont marqué à deux reprises en six minutes de jeu -le premier but a été annulé pour une position de hors-jeu avérée de Lahiouel-, à chaque fois sur corner. Puis, patatras !, tout s’est écroulé à la première contradiction.

Quatre minutes à peine après l’ouverture du score signée Cissé, de la tête, Rossé s’est emmêlé les pinceaux à la relance. Le rapide à Almeida en a profité pour aller tromper Da Silva, et Yverdon Sport s’est confondu en doutes. Il n’y avait pourtant pas péril en la demeure, bien au contraire. «La vérité c’est qu’on ne se montre pas assez forts mentalement, reconnaissait le latéral Patrick Cazzaniga. Il faut aussi relever que les Sédunois ont gagné en courage après cette égalisation.»

 

Penalty généreux

 

A 1-1, YS n’a plus joué que par intermittence. L’énergie du début de match envolée, le football des Yverdonnois a manqué de liant et de certitudes. Au point que, malgré une occasion d’inscrire le 2-1 échue à Deschenaux (22e), ce sont les Valaisans qui se sont montrés les plus entreprenants. Une action collective des visiteurs a, d’ailleurs, abouti à un premier penalty en faveur de Sion II.

Esther Staubli, l’arbitre qui a sifflé la finale de l’Euro féminin cet été, s’est toutefois méprise en signalant le point des onze mètres : la main de De Pierro, colée à son corps sur un tir à bout portant, ne valait pas la moindre sanction. La Bernoise a encore sifflé un second penalty après une faute de Chappuis, en fin de première mi-temps.

Tireur désigné, le Ghanéen Yartey ne s’est pas fait prier pour donner deux longueurs d’avance à ses couleurs. Deux buts qui allaient s’avérer décisifs, puisque même à onze contre dix depuis l’expulsion de Madja dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, pour une prise de kung-fu intempestive, les Yverdonnois ne sont pas parvenus à revenir.

Pourtant YS a marqué vite (61e, De Pierro, à nouveau sur corner) après le thé et a continué de dominer dans les airs, sans parvenir à profiter d’un des nombreux coups de coin dont il a encore bénéficié. Lahiouel a touché le poteau (63e) quand le gardien Buchard lui a tiré dessus, tandis que Cissé s’est fait voler l’égalisation par le dernier rempart adverse (88e), qui a dévié le ballon du bout des doigts. Ce coup-ci, Yverdon, spécialiste des fins de match, n’est pas revenu.

«Il faut qu’on commence par bien défendre», estimait Patrick Cazzaniga, esquissant un début de solution aux soucis rencontrés par les Yverdonnois.

 

Yverdon Sport – Sion II 2-3 (1-3)

 

Buts : 6e Cissé 1-0 ; 10e Almeida 1-1 ; 30e Yartey, pen. 1-2 ; 45+1 Yartey, pen. 1-3 ; 61e De Pierro 2-3.

Yverdon : Da Silva ; Reis, Rossé (38e Dia), De Pierro, Cazzaniga ; Rauti (57e Eleouet), Chappuis ; Deschenaux (51e Ngindu), Lahiouel, Marazzi ; Cissé. Entraîneur : Anthony Braizat.

Sion : Buchard ; Tré, Ozcan, Ciss, Kabashi ; Medja, Toma ; Yartey (95e Mujdzic), Arevalo (80e Tchaoule), Morgado ; Almeida (90e Gueye). Entraîneur : Maurizio Jacobacci.

Notes : Stade Municipal, 713 spectateurs. Arbitrage d’Esther Staubli, qui avertit De Pierro (29e, main), Kabashi (42e, jeu dur), Dia (44e, jeu dangereux), Rauti (45+3, réclamations), Tré (75e, antijeu), Morgado (84e, jeu dur). Expulsion : Medja (45+3, jeu dur).

Enregistrer

Enregistrer

Manuel Gremion