Logo

Rayan Ramadani, nouvelle pépite du CNY

21 juin 2017 | Edition N°2021

Natation – A 16 ans, la nageur thierranais descend ses records plus vite que son ombre. Des performances qui lui ont ouvert les portes des Championnats romands.

Rayan Ramadani, comme un poisson dans l’eau. ©Michel Duvoisin

Rayan Ramadani, comme un poisson dans l’eau.

Des représentants de 24 clubs et plus de 400 nageurs et nageuses étaient réunis à Genève, pour trois jours de compétition acharnée, dans le cadre des Championnats romands de natation, le week-end dernier. Parmi cette foule, Rayan Ramadani. Le jeune homme de 16 ans fait la fierté de son club, le Cercle des nageurs d’Yverdon (CNY), duquel il était le seul représentant lors de l’événement. Il faut dire que, dans l’eau, le Thierranais va vite et qu’il faut s’employer pour le suivre.

 

Du groupe B au groupe A

 

Membre du club de la Cité thermale depuis quatre ans, celui qui arrive au bout de son école obligatoire -il passe aujourd’hui même son dernier examen- a intégré le groupe A l’an dernier. Un pas en avant qui lui a permis d’en faire bien d’autres par la suite. «La plus grosse différence vient du temps d’entraînement. Cela représente deux heures de nage supplémentaires et une de renforcement musculaire par rapport au groupe B, dans lequel j’étais auparavant », explique celui qui a vu ses meilleures marques personnelles s’abaisser semaine après semaine.

L’exemple le plus frappant vient sans doute du 50 m papillion, sa discipline de prédilection. Au mois d’octobre dernier, Rayan Ramadani rejoignait l’autre l’extrémité du bassin en 35’’55. Huit mois et demi plus tard, celui qui a appris à nager à Echallens n’a plus besoin que de 29’’21 pour effectuer la même distance. Fort !

Son record, il est d’ailleurs tombé vendredi dernier, à l’occasion des Championnats romands. Un contexte dans lequel le nageur du CNY tenait à se surpasser. «Ça a été une super expérience de concourir dans ce cadre-là, et surtout une bonne surprise, lance celui qui a obtenu les minima pour participer dans la catégorie M16 moins d’un mois avant le grand rendez-vous. J’ai pu côtoyer des athlètes d’horizons différents, les meilleurs de la Romandie, c’était vraiment enrichissant.»

Finalement 19e des 60 participants du 50 m papillon, le prometteur athlète a réussi le tour de force de se qualifier pour les Championnats de Suisses de Winterthour, début juillet. «Malheureusement, je ne pourrai pas m’y rendre, je suis en vacances à ce moment-là. Mais ce n’est pas un drame.»

Constamment tourné vers l’avant, celui qui a également participé au 50 m libre samedi dernier (36e sur 92) a déjà la tête remplie d’objectifs pour la saison prochaine. «J’espère pouvoir à nouveau participer aux Championnats romands l’an prochain. Mais, cette fois-ci, je viserai les finales.» Pour ça, il s’agira de figurer parmi les 24 meilleurs nageurs de la catégorie générale. En continuant de progresser à ce rythme, cela ne fait aucun doute : Rayan Ramadani sera bien au départ.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Florian Vaney