Logo

Le RC Yverdon n’est plus qu’à une marche de la promotion

29 mai 2017 | Edition N°2005

Rugby – demi-finales des playoffs de LNC Plus – Les Yverdonnois ont écrasé Soleure 65-14, samedi, aux Vuagères. Les choses devraient être plus compliquées en finale.

Mort de faim, Rolando Portillo a emmené ses couleurs vers la finale. ©Michel Duvoisin / Duperrex-a

Mort de faim, Rolando Portillo a emmené ses couleurs vers la finale.

Le plan était de rentrer fort dans la rencontre pour, ensuite, gérer les efforts dans la chaleur étouffante des Vuagères. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les directives ont été entendues par les joueurs du RC Yverdon. Samedi, il n’aura fallu attendre que trois minutes et des poussières pour voir Vincent Cornu aplatir une première fois dans l’en-but de Soleure, dépassé par la furia adverse. Le score a grimpé inlassablement durant toute la première mi-temps, malgré les transformations manquées, jusqu’à atteindre 37-0 à la pause. Avec une telle avance, le XV de la Cité thermale avait alors son ticket pour la finale en poche. Au bout du compte, les hommes de Didier Paquelier se sont imposés 65-14 au terme d’une demi-finale à sens unique.

Venus à seize hommes seulement, les Soleurois ont souffert. Il leur a fallu plus de vingt minutes -et une pause pour se rafraîchir- pour parvenir à traverser le milieu de terrain avec l’ovale dans les mains. C’est dire si les Yverdonnois ont d’entrée mis une pression d’enfer, eux qui ont inscrit onze essais au total, dont certains au terme d’actions d’école. La formation alémanique, 4e de la saison régulière, n’avait que trop peu d’arguments pour offrir une résistance susceptible de laisser planer le moindre doute sur l’issue du match.

 

Deux finales

 

Il reste désormais deux finales au programme du RCY. Celle du championnat, agendée au samedi 10 juin, la promotion en LNB à la clé, puis celle de la Coupe FSR, une semaine plus tard. Des rencontres à aborder avec la même ardeur dès le coup d’envoi.

 

Yverdon – Soleure 65-14 (37-0)

Yverdon : Epenoy, L. Cornu, Portillo ; Raczkowski, Silvestri ; Monin, Gasnot-Vadé, Petitguyot ; M. Lopez, Claude ; V. Cornu, Webb, Vidal, Jolliet, Allison. Sont entrés : Jörg, F. Lopez, Franzin, Paysant. Entraîneur : Didier Paquelier.

Essais : 4e V. Cornu ; 9e M. Lopez ; 12e V. Cornu ; 21e Allison ; 30e Portillo ; 34e M. Lopez ; 43e Epenoy ; 56e Vidal ; 64e Webb ; 74e Vidal ; 80e Franzin.

Soleure : Jenni, Sury, Leibundgut ; Schenk, Nydegger ; Mühlemann, Bucher, Meier ; Thran, Heri ; Leutwyler, Leblanc, Verde, Flury, Zenker. Est entré : Affolter.

Essais : 46e Thran ; 71e Heri. Entraîneur : Heri.

Notes : Les Vuagères, 70 spectateurs. Arbitrage de Loïc Schepmans.

 

«On a remis les pendules à l’heure»

 

Didier Paquelier. ©Michel Duvoisin / Duperrex-a

Didier Paquelier.

Didier Paquelier (photo) était satisfait, samedi, après le large succès de ses hommes contre Soleure. «On a remis les pendules à l’heure, une semaine après une mauvaise prestation à Schaffhouse, se félicitait l’entraîneur yverdonnois. J’avais demandé de ne pas trop jouer au pied, on l’a fait. On a aussi pu tester quelques combinaisons qui ont réussi, ce qui nous servira pour les deux finales qui nous attendent. On a retrouvé en bonne partie notre jeu, même si on devra améliorer notre réactivité.» Autre sujet de satisfaction pour le technicien, le RCY n’a pas déploré de blessés dans ses rangs. «J’espère même récupérer un ou deux joueurs pour la fin de saison, ajoutait le Français. Il n’est pas encore temps de se mettre de la pression, mais il ne faut surtout pas baisser de rythme.» La machine est lancée.

Manuel Gremion