Logo

La rue Haute n’aura plus de places de parc

15 juin 2017 | Edition N°2017

Grandson – Après quinze mois de chantier, les travaux de la rue historique du bourg touchent à leur fin et une fête est prévue le 24 juin. Des bancs vont être installés et de nouveaux lampadaires ont été posés.

Les municipaux Dominique Willer (à g.) et Christine Leu Métille ont géré le dossier de la rue Haute de fond en comble, car le premier s’est occupé de tout ce qui était en surface et sa collègue, des parties souterraines. ©C–Md

Les municipaux Dominique Willer (à g.) et Christine Leu Métille ont géré le dossier de la rue Haute de fond en comble, car le premier s’est occupé de tout ce qui était en surface et sa collègue, des parties souterraines.

Il aura fallu plus de trente ans à la Municipalité de Grandson pour remettre en état la rue Haute. Le projet a démarré en juin 1987, avec le dépôt d’une motion demandant la réfection urgente de cette rue historique. Après des années à peaufiner le dossier et plus de quinze mois de travaux, ce chantier d’envergure, estimé à 4,85 millions de francs -dont près d’un million subventionné par l’Etat-, touche à sa fin. «Le calendrier a été respecté à un mois près, et je pense que le budget l’est aussi», commente Christine Leu Métille, municipale de Grandson en charge du dicastère réseaux et énergie. «Nous ne pouvons pas encore dire si nous avons respecté le budget», rectifie le syndic du bourg, François Payot.

 

Plus de places de parking

 

Selon la municipale, le défi était de garder le caractère ancien de la rue et de l’église tout en modernisant certains points, comme les infrastructures souterraines. «Je crois que c’est une mission réussie», lance-t-elle. Le plus grand changement apporté par ces travaux, c’est la suppression des places de parc. Autre point, la route est désormais plus étroite et une limitation de 30km/h a été instaurée. «Nous voulons limiter la présence des voitures et, à terme, nous aimerions que les cars postaux ne la traversent plus», souligne Dominique Willer, municipal en charge des travaux de surface.

Par ailleurs, la Commune a entièrement restauré les deux fontaines d’époque, dont l’une date de 1637, et des lumières ont été installées pour les mettre en valeur le soir. Elle a aussi décidé de garder l’imposant tilleul en face du Temple et six bancs seront mis à disposition des passants.

Par contre, certaines touches de modernité, comme le bitume et les lampadaires, ne sont pas du goût de tout le monde. «Les habitants trouvent le grain du bitume trop gros, confie Dominique Willer. Le Canton nous a imposé ce revêtement.»

Autre nouveauté, il n’y a plus de trottoirs. L’espace piéton est séparé de la route par une bordure de cailloux scellés dans le sol. Sur cette bordure, des lampadaires anthracites ont été disposés. «Ce sont les plus fins que nous ayons trouvés, relève Dominique Willer. L’avantage, c’est qu’ils ne gênent pas la vue des façades des maisons que nous voulions aussi mettre en valeur. Par contre, ils n’éclairent pas assez le trottoir ; au besoin, nous allons réfléchir à une autre solution.»

 

L’histoire sort de terre

 

La rénovation de la rue Haute n’a pas été de tout repos. «Peu après avoir commencé le chantier, nous avons découvert des vieux murs et, déjà là, nous avons dû faire appel à des archéologues», explique Christine Leu Métille. Elle n’était pas au bout de ses surprises, parce qu’un petit peu plus loin, aux abords du Temple Saint-Jean-Baptiste, 179 sépultures, un puits et un four d’époque ont été retrouvés. «Nous nous attendions à faire des découvertes, mais pas de cette ampleur, poursuit-elle. Un premier rapport concernant ces découvertes devrait arriver l’an prochain.» Grâce à ces fouilles, une enveloppe supplémentaire d’au moins 170 000 francs pourrait être allouée par la Confédération.

 

Fête inaugurale

 

La Municipalité de Grandson organise, le samedi 24 juin de 11h à 22h30, l’inauguration de la rue Haute et Jean-Lecomte. «Nous voulions un événement d’envergure pour remercier la population qui a été touchée par ce chantier», lance Dominique Willer, municipal de Grandson et président du comité qui a mis en place la manifestation. Pour marquer le coup correctement, cette fête inaugurale s’est alliée à la Fête de la musique. Ainsi, en plus des animations et des jeux, de nombreux concerts sont prévus. Le point d’orgue de la journée sera à 17h30 avec la partie officielle et le traditionnel coupé du ruban en présence de la conseillère d’Etat Nuria Gorrite. A noter qu’une bière artisanale grandsonnoise, «La 1420», a été brassée pour l’occasion.

Christelle Maillard