Logo

Sept fois plus de demandes aux Cartons du cœur

12 juin 2020 | Edition N°2742

Yverdon-les-Bains - L’association a décuplé sa distribution de produits de première nécessité aux ménages nord-vaudois.

Une camionnette blanche recule gentiment dans une allée bordée de grands arbres. Là, devant la cabane des Cartons du cœur d’Yverdon-les-Bains et région, des bénévoles attendent de pied ferme que le chauffeur s’arrête et ouvre les portes de son véhicule. Car c’est à ce moment- là que l’équipe découvre ce qu’ils auront à disposition de leurs bénéficiaires. Mais les livraisons du lundi, mercredi et vendredi comportent toujours leur lot de surprises et, ce mercredi-là, il s’agissait de… paquets de langes.

«On a un partenariat avec Table Suisse qui fait qu’on est livrés en dernier et que l’on prend tout ce que les autres ne veulent pas», explique Jean-Pierre Masclet, président des Cartons du cœur de la Cité thermale et sa périphérie. Si le deal peut paraître désavantageux, en vérité, il a tout son intérêt. Car l’association récolte au final davantage de marchandises. «En revanche, on a un gros travail de tri», tempère-t-il.

En cette période post-confinement, recevoir quantité de produits s’avère très utile. «Normalement, on a une fonction de dépannage. Mais là, on fait de l’assistanat», souligne Jean-Pierre Masclet. Concrètement, cela signifie que l’association ne limite plus son soutien aux familles inscrites aux Cartons du cœur. «On aide toutes les personnes qui se trouvent dans une situation de précarité», assure-t-il. Aussi, l’antenne ne restreint plus la distribution de denrées à trois fois par année par foyer, mais à une fois par semaine.

Plus de 200 foyers épaulés

Alors qu’avant la crise du Covid-19, le groupe épaulait environ trente familles différentes par semaine via son site de la Cité thermale, il vient désormais au secours de plus de 200 ménages. Ce qui correspond à environ 800 personnes. Idem du côté de Sainte-Croix, rattachée à l’équipe yverdonnoise, où on est passé de 20 à 50-60.

Cette forte augmentation a été constatée dès que l’association a repris ses activités, début mai, après une pause obligée durant le confinement. «La plupart de nos bénévoles sont des personnes à risque», note Jean-Pierre Masclet.

Mais le risque sanitaire n’était pas le seul facteur de cette fermeture momentanée, comme le précise Fabien Junod, responsable opérationnel, logistique et communication chez Cartons du cœur Romandie: «On a dû trouver de nouveaux partenaires rapidement puisque dès la troisième semaine de février, on ne pouvait plus faire de récoltes de nourriture. On a donc perdu 70% de nos entrées de marchandises. Et dès le 15 mars, ce sont Coop et Migros qui ne pouvaient plus nous livrer ce que l’on commandait, puisque les décisions ont été nationalisée. On a donc perdu 70% de nos entrées de marchandises.» C’est finalement Denner, indépendant de Migros dans son processus décisionnel, qui a pu livrer les commandes de la fédération vaudoise. «La direction (ndlr: en Suisse alémanique) ne savait même pas que les Cartons du cœur existaient! On espère poursuivre ce partenariat», confie-t-il.

Toujours besoin de dons

D’un autre côté, l’antenne yverdonnoise a enregistré une hausse des dons en argent ces derniers temps. «Le Service jeunesse et cohésion sociale de la Ville nous a apporté un grand soutien logistique», relève Jean-Pierre Masclet.

Maintenant que son équipe a remis le pied à l’étrier, elle n’est pas près de lâcher la bride. «Plus on aura de dons, plus on pourra faire durer l’action. Si on peut tenir deux mois, on le fera, assure le Chavornaysan. Je pense que ces prochains mois seront d’autant plus compliqués que les gens recommencent déjà à sortir et à dépenser.» Et de conclure: «Quoi qu’il arrive, on sera là pour aider les plus démunis.»


Infos pratiques

Distribution: les lundis, mercredis et vendredis, de 16h à 17h30, à l’avenue des Sports 42.

Pour qui? Tous les résidents d’Yverdon-les-Bains et les régions périphériques, peu importe leur situation professionnelle et la légalité de leur séjour.

Dons en nature: l’association réceptionne les marchandises tous les mercredis, de 9h à 15h.

Dons en argent: sur le compte CH78 8080 8005 7303 3801 1.

Christelle Maillard