Logo

«Smarties» a eu très froid aux pattes

19 décembre 2016 | Edition N°1895

Fiez – Une petite chienne de la race Jack Russel a eu la peur de sa vie en se faufilant dans une canalisation, en pleine forêt. Le terrier a pu être sauvé grâce à l’intervention des pompiers.

Grâce à la caméra télescopique prêtée généreusement par l’entreprise Cand-Landi, les pompiers ont pu rapidement localiser la chienne, coincée douze mètres plus loin. ©Michel Duperrex

Grâce à la caméra télescopique prêtée généreusement par l’entreprise Cand-Landi, les pompiers ont pu rapidement localiser la chienne, coincée douze mètres plus loin.

La promenade de «Smarties», un terrier de la race Jack Russel, s’annonçait pourtant sous les meilleurs auspices, vendredi en début d’après-midi. Malgré le froid et le brouillard épais, la petite chienne, âgée de 18 mois, était, comme à son habitude, heureuse de gambader avec sa sœur «Kimi», dans la forêt de Fiez, près du Moulin de Novalles. Un peu trop curieuse, «Smarties» s’est faufilée dans le canal d’un ruisseau qui mène à l’Arnon. Mal lui en a pris.

Des mètres cubes de terre ont été retirés avec la pelleteuse, afin de sauver le petit toutou. Une opération délicate, puisqu’il faut déterminer le point exact de section du tuyau. ©Michel Duperrex

Des mètres cubes de terre ont été retirés avec la pelleteuse, afin de sauver le petit toutou. Une opération délicate, puisqu’il faut déterminer le point exact de section du tuyau.

Coincée dans le tuyau, la malheureuse n’est pas parvenue à faire demi-tour. Inquiète, sa maîtresse, Sylvie Muller, a commencé à l’appeler, en vain. «C’est Kimi, qui m’a montré l’endroit où Smarties s’était engagée. Après avoir alerté le garde-faune, ce dernier m’a conseillé d’appeler les pompiers.»

 

 

«Smarties» a pu sortir saine et sauve du gouffre obscur dans lequel elle était coincée depuis de longues heures. ©Michel Duperrex

«Smarties» a pu sortir saine et sauve du gouffre obscur dans lequel elle était coincée depuis de longues heures.

Cinq hommes du détachement de premier secours (DPS) de Grandson ont donc été alertés vers 15h30, afin de secourir la petite chienne. Dans cette opération, ils ont été appuyés par deux pompiers du DPS d’Yverdon-les-Bains. «Notre objectif était de localiser la chienne, explique Christophe Masson, chef opérationnel et remplaçant du commandant. Grâce à une caméra télescopique, prêtée par l’entreprise Cand-Landi, nous avons pu déterminer à quelle distance Smarties était coincée, soit à douze mètres de l’entrée.»

Une fois l’animal géolocalisé, les pompiers ont dû excaver la terre avec une pelleteuse pour atteindre la conduite du ruisseau et la sectionner. «Cette opération se révèle plus délicate qu’on ne le croit, puisqu’il faut éviter à tout prix de blesser la chienne», précise Florian Lüthi, chef d’intervention du DPS de Grandson.

Un retour au chaud

La petite chienne était heureuse de retrouver sa maîtresse, qui l’attendait avec une couverture bien chaude. ©Michel Duperrex

La petite chienne était heureuse de retrouver sa maîtresse, qui l’attendait avec une couverture bien chaude.

C’est à 18h50 que la petite frimousse brune est réapparue, après avoir été coincée pendant plus de quatre heures de temps. «Je suis tellement heureuse qu’elle soit saine et sauve, s’est émue la propriétaire de Smarties, qui attendait son brave toutou avec une couverture bien chaude. De plus, je suis extrêmement touchée et très reconnaissante de l’intervention des pompiers, qui ont fait un travail remarquable.» La petite chienne a ensuite été conduite chez sa vétérinaire pour vérifier si elle ne souffrait pas d’hypothermie.

Contactée hier soir, Sylvie Muller affirme que sa chienne se porte bien. «Elle a reçu une injection anti-inflammatoire, mais reste encore un peu craintive.» Promis, on ne la reprendra plus dans les tuyaux de canalisation.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Valérie Beauverd