Logo

SolarStratos se dévoile aux familles

27 juillet 2020 | Edition N°2761

Pour la première fois, la société aéronautique yverdonnoise ouvrira son hangar au public le 7 août.

En s’approchant du Swiss Aéropôle de Payerne, on comprend tout de suite qu’on entre dans un secteur fermé. La route fraîchement goudronnée débouche sur une place entourée de grillages à travers lesquels on aperçoit d’imposants bâtiments. Et il y en a un qui se distingue par sa taille, plus petite. Escortés par le maître des lieux, Raphaël Domjan, on franchit les barrières et pénètre dans l’antre du fondateur de SolarXplorers. C’est ici que la société basée à Y-Parc cache son petit bijou: SolarStratos. Il s’agit d’un prototype d’avion solaire destiné à faire grimper des pilotes jusqu’à la stratosphère. Une part du mystère qui entoure ce lieu s’envolera le 7 août, lorsque 50 familles viendront le découvrir. Une démarche inédite mise sur pied en raison de cette année hors du commun.

«à la suite de la pandémie, il doit y avoir des familles qui ont des difficultés financières et qui ne pourront pas partir en vacances, pas même en Suisse. Du coup, on s’est dit que ce serait sympa de leur ouvrir les portes de notre hangar», confie Raphaël Domjan.

Avec cette offre, l’écoaventurier neuchâtelois proposera une activité ludique et prestigieuse. Qu’importe la renommée et l’état des finances de ses invités puisque la visite sera gratuite. En revanche, les places étant limitées, seuls premiers inscrits (par mail à info@solarstratos.com) en profiteront. «ça ne sera pas Europapark mais il y aura une visite de la base, une présentation du projet et des pionniers de l’aviation solaire, ainsi qu’un sirop», sourit Raphaël Domjan. Sollicité d’ordinaire pour parler à des entrepreneurs, il se réjouit d’expliquer son travail aux jeunes. Car si les avions sont pointés du doigts pour leur mauvais bilan carbone, il a envie de rappeler que «l’avion peut toujours faire rêver car il existe d’autres solutions que le kérosène».

Christelle Maillard