Logo

Sous le signe de l’efficacité

1 novembre 2019 | Edition N°2615

Le HC Yverdon a infligé à Uni Neuchâtel sa troisième défaite consécutive, mercredi, passant sept buts aux hommes de Marc Gaudreault.

Rapidement mis sous pression par une bonne équipe d’Uni Neuchâtel, Yverdon a su faire le gros dos en début de rencontre, avant de mordre dès qu’il en a eu l’occasion. L’ouverture du score signée Pierrick Beutler, en infériorité numérique, en est la parfaite illustration. Après avoir failli réussir exactement le même coup quelques minutes plus tôt, lors de la punition précédente de l’un de ses coéquipiers, l’attaquant yverdonnois s’est projeté vers l’avant à peine après avoir remporté l’engagement en zone défensive (9e). En excellent relanceur, Adrian Baruchet a mis son camarade sur orbite dans la profondeur. Superbe!

Les bons tirs

Ce but avec un homme de moins sur la glace a secoué les Neuchâtelois. Dans le même temps, le HCY a su se montrer létal comme jamais encore cette saison. Deux jolis mouvements signés Juris Zandovskis et Bryan Borgeaud plus tard, après un bon travail de leurs coéquipiers dans la bande, et les Yverdonnois menaient de trois longueurs à la première sirène. «On a certainement eu un peu de réussite dans ce premier tiers», reconnaissait Adrian Baruchet. C’est vrai, mais Yverdon a aussi, et surtout, fait preuve d’une terrible efficacité. «On n’a certes pas eu beaucoup de tirs au premier tiers, mais huit sont venus du slot», relevait Pierrick Beutler, pour souligner que ses camarades et lui avaient fait les efforts nécessaires pour se mettre en bonne position.

Annoncé comme l’un des favoris de la division, Neuchâtel vient de perdre trois matches de suite, après deux courtes défaites, et se retrouve dans la mêlée. Uni possédait toujours la meilleure défense du championnat avant d’encaisser sept goals avant-hier et, avec Fragnoli, elle compte sur le gardien le plus coté de la division. Cela ne l’a pas empêché de voler en éclats devant le mordant adverse. À la 33e, le HCY menait 5-0. Le match était plié, même si les Universitaitres y ont cru un instant quand ils sont revenus à 6-3 dans le troisième tiers, alors qu’Yverdon avait baissé la garde.

Avec la tête et les muscles

Au cours d’un duel très physique –  «Ce qui nous a bien convenu», relevait Adrian Baruchet, impliqué sur cinq des réussites des siens –, les leaders offensifs yverdonnois ont fait fort. «On peut vraiment battre tout le monde, comme perdre face à n’importe quel adversaire», poursuivait le défenseur reconverti en attaquant. Si Yverdon évolue chaque soir avec autant d’à-propos dans les zones décisives, alors il gagnera.

 

Yverdon – Uni Neuchâtel 7-3 (3-0 2-1 2-2)

Buts: 9e Beutler (Baruchet/4c5!) 1-0; 14e Zandovskis (Beutler, S. Cordey) 2-0; 20e Borgeaud (Gay, Baruchet) 3-0; 29e Baruchet (Gay, Borgeaud) 4-0; 34e Zandovskis (S. Cordey, Beutler/5c3) 5-0; 37e Marion (5c4) 5-1; 44e V. Cordey (Gay, Baruchet/4c4) 6-1; 47e Pfosi (Pittet, Camarda) 6-2; 51e Laspina (Marion) 6-3; 54e Baruchet (Pfäffli, Beutler/4c6, cage vide) 7-3.

Yverdon: Pfäffli; Pizzirusso, S. Cordey; V. Cordey, Perlmann; Betschart, Vidmer; Zandovskis, Beutler, Renaud; Gay, Borgeaud, Baruchet; Vazquez, Pippia, Pappalardo. Entraîneur: Jiri Rambousek.

Uni: Fragnoli (41e Brülisauer); Reidick, Vuilleumier; Buthey, Girardin; Pfosi, Rochat; Camarda, Pittet, Leuba; Laspina, Marion, Bernasconi; Rodondi, Rebetez, Stamm; Geiser, Tanner. Entraîneur: Marc Gaudreault.

Notes: patinoire d’Yverdon-les-Bains, 98 spectateurs. Arbitrage de Thomas Hug. Pénalités: 10×2’ contre Yverdon; 10×2’ + 1×5’ + match (32e Bernasconi, charge incorrecte) contre Uni. Meilleurs joueurs: Baruchet et Pfosi.

Manuel Gremion