Logo

Théry Schir a conquis Athènes et l’Europe

21 juillet 2015

Cyclisme sur piste – Après l’or à l’omnium et l’argent en poursuite par équipes, le membre du VC Orbe a décroché, dimanche, un nouveau titre européen M23 en madison, en compagnie du Vaudois Frank Pasche.

Théry Schir peut avoir le sourire: il a décroché trois médailles aux Championnats d’Europe à Athènes. © Blanchard -a

Théry Schir peut avoir le sourire: il a décroché trois médailles aux Championnats d’Europe à Athènes.

Trois courses, trois médailles. Théry Schir a véritablement marqué les Championnats d’Europe M23, disputés à Athènes. En quelques jours, le membre du VC Orbe a raflé deux titres européen en omnium et en madison, ainsi qu’une breloque d’argent en poursuite par équipes.

Le Vaudois ne partait pourtant pas totalement rassuré en Grèce, après un début de saison qui ne répondait pas à ses attentes. Néanmoins, il se voulait ambitieux, tout en restant lucide: «Je me suis rendu à Athènes avec l’objectif de décrocher des médailles. Viser un titre aurait été un peu présomptueux, je pense. Au final, si on m’avait dit que j’en décrocherais deux et une deuxième place, j’aurais immédiatement signé.»

Compétiteur, Théry Schir est malgré tout un peu déçu du deuxième rang obtenu à la poursuite par équipes: «Pour décrocher l’or, il nous a sans doute manqué notre leader Stefan Küng (réd: blessé), explique-t-il. Son absence a été décisive.» Une petite amertume bien atténuée par son premier titre européen en individuel en omnium et «la cerise sur le gâteau» avec la conquête de l’or en madison, au côté de son ami de longue date, Frank Pasche.

«Je rentre de ces Européens rempli de certitudes. Je tire, donc, un bilan positif», poursuit le pistard. La confiance engendrée durant ces joutes l’aidera pour ses prochaines courses, sur route cette fois-ci, cette saison. Le Vaudois prendra, en effet, part au Tour d’Alsace, dès la semaine prochaine, et surtout aux Championnats d’Europe M23, en Estonie, début août.

Les JO en point de mire

Voir Théry Schir retourner sur la route n’est pas une surprise, lui qui aimerait obtenir, à court terme, un contrat professionnel: «J’aimerais signer dans les deux ans avec une équipe, détaille le triple médaillé. L’exemple de Stefan Küng me donne évidemment des idées.»

Cet objectif ultime ne masque pourtant pas la réalité au cycliste: «La piste est une excellente annexe à la route, c’est pourquoi je ne vais pas l’abandonner.» Encore moins à une année des Jeux olympiques 2016 de Rio. Avec son équipe de poursuite, le but est dans un premier temps de se qualifier pour le Brésil: «Il nous reste cinq courses pour décrocher notre ticket, puis, personnellement, je donnerai tout pour faire partie des cinq coureurs sélectionnés», détaille-t-il. Ambitieux -comment ne pas l’être après un tel séjour?-, Théry Schir avoue que le titre européen décroché lors de l’omnium lui donne des idées pour les JO. «Mais l’objectif numéro un reste la poursuite.»

 

Carte de visite

Nom: Théry Schir.

Age: 22 ans.

Equipes: BMC Development; VC Orbe.

Palmarès sur route: 2e des Championnats de Suisse de contre-la-montre juniors (2011), 2e des Championnats de Suisse de contre-la-montre espoirs (2013), champion de Suisse du contre-la-montre espoirs (2014 et 2015).

Palmarès sur piste: médaillé de bronze en madison aux Championnats du monde élite (2014), cinq titres de champion d’Europe et six médailles d’argent en espoirs et juniors (entre 2011 et 2015).

Chris Geiger