Logo

Trahison, blessure et choix tactiques

1 mars 2019 | Edition N°2447

Yverdon Sport reprend le championnat samedi. Actualité, humeurs et réflexions à quelques heures du premier match officiel de l’année.

La trahison de Cristian Bud

Il faut l’admettre, on a été très déçus d’apprendre le départ de l’attaquant roumain. Le nouveau renfort de Cluj n’a pas été le serial buteur et parfait successeur de Djibril Cissé. Normal, l’homme est arrivé hors de forme au stade municipal et a eu besoin d’un certain temps d’adaptation. Reste que Cristian Bud se profilait comme l’attaquant numéro 1 d’YS ce printemps. Il a inscrit quatre buts lors de ses cinq dernières apparitions en 2018 et semblait être l’une des deux pointes parfaites pour le 4-4-2 voulu par Anthony Braizat en fin d’année dernière (et qui fonctionnait franchement bien). On l’avait écrit: le Roumain devait être la révélation du second tour. Ce qu’il n’aura pas l’occasion de confirmer. Dommage, même si un transfert vers le leader de première division roumaine ne se refuse pas.

La blessure à rallonge

Celle de Sébastien Le Neün. Et c’est un coup dur, au vu du premier tour abouti de l’ancien bavoisan. A la reprise des entraînements, début janvier, le Français estimait que son indisponibilité, due à un souci récalcitrant à un genou, durerait environ trois semaines. Sauf que ces trois semaines se sont prolongées encore et encore. Le défenseur central a bien pu s’entraîner cette semaine, mais les douleurs, qui avaient d’ailleurs déjà entravé sa fin de premier tour, l’ont une fois de plus ramené à la réalité. Du coup, il sera en tribunes samedi.

Le feuilleton de l’hiver

Il concerne Allan Eleouet. Très apprécié par le public du stade municipal, l’ailier jouera toujours en vert. Ce qui n’était clairement pas acquis en décembre. Courtisé par plusieurs clubs de Challenge League, le jeune homme n’était pas loin de poursuivre sa carrière en deuxième division. Il n’a manqué qu’une offre concrète d’un club de premier plan. YS a pu souffler un bon coup le 16 février, une fois la fenêtre des transferts fermée. Reste à Eleouet de trouver l’efficacité qui lui manque encore. Le reste, il l’a.

«Bobo», Janko ou duo?

Quel attaquant bénéficiera des faveurs d’Anthony Braizat ce printemps? Si le technicien se base sur les performances du tour initial, Alessandro «Bobo» Ciarrocchi est en tête. Mais Janko Pacar vient de réaliser une très bonne préparation. Dans le cas où l’entraîneur ne place qu’un seul attaquant sur le terrain, Pacar pourrait avoir une longueur d’avance. Reste qu’Anthony Braizat semble avoir une préférence pour le 4-4-2 et, donc, un duo Janko/Bobo.

Gudit: latéral ou no 6?

Le polyvalent Florian Gudit a donné de telles satisfactions à l’automne en tant que latéral qu’il semble voué à repartir pour un tour loin de sa place naturelle de demi défensif. Mais cela dépendra surtout des diverses blessures et suspensions. Ainsi, si un deuxième défenseur central devait manquer à l’appel, Bertrand Ndzomo quitterait l’entrejeu pour descendre d’un cran, ce qui libérerait la place pour le «Gattuso d’Arrissoules», sans doute un peu moins Gattuso ce printemps.

Florian Vaney