Logo

Un nouveau roman pour Michel Wirz

19 juin 2014

L’ancien secrétaire municipal adjoint d’Yverdon signe un deuxième livre, où il explore le monde mystérieux des alchimistes.

Après une vingtaine d’années passées dans l’administration yverdonnoise, Michel Wirz s’épanouit dans sa nouvelle vie d’écrivain.

Après une vingtaine d’années passées dans l’administration yverdonnoise, Michel Wirz s’épanouit dans sa nouvelle vie d’écrivain.

Son premier livre, en 2012, était consacré aux loges maçonniques. Aujourd’hui, avec son deuxième ouvrage «Les dernières noces alchimiques », Michel Wirz explore le monde secret des alchimistes. L’Yverdonnois ne cache pas un certain intérêt pour cette discipline ésotériques. «Il y a vingt-cinq, j’avais été fasciné par la lecture du livre Le Mystère des cathédrales de Fulcanelli», note Michel Wirz, qui depuis est allé à la rencontre de quelques alchimistes en France, pour mieux comprendre. «Je vous rassure, je n’ai pas de laboratoire chez moi, plaisante-t-il. C’est l’aspect philosophique de la discipline qui m’intéresse, comme le fait de penser que l’on peut insuffler de l’esprit à de la matière.»

Son livre prend la forme d’un roman policier, où le lecteur va suivre pas à pas l’enquête d’un procureur, qui investigue sur une double tentative de meurtre sur les personnes d’un alchimiste et de son disciple. Les rebondissements sont garantis. L’histoire se passe en partie à Yverdon-les-Bains, mais également à Genève, à Bâle, en Italie ou dans les Grisons. «Des endroits où j’ai vécu», souligne ce diplômé de l’Ecole hôtelière de Lausanne qui avait travaillé dans différents hôtels, avant sa reconversion dans la fonction publique.

Vie d’écrivain

«Les dernières noces alchimiques», Michel Wirz, chez Mon petit éditeur, Paris.

«Les dernières noces alchimiques», Michel Wirz, chez Mon petit éditeur, Paris.

Le nouveau roman de Michel Wirz est une fiction, où il s’est fait plaisir. Un état d’esprit très différent de son premier livre qui lui avait servi de thérapie. Il y avait parlé, outre des sociétés secrètes, du thème du mobbing, évoquant alors de manière détournée sa propre expérience professionnelle, douloureuse, au sein de l’administration communale. Aujourd’hui, l’homme s’en est affranchi. Inscrit à l’Association vaudoise des écrivains, Michel Wirz travaille déjà sur son troisième livre.

L’auteur dédicacera ce samedi, entre 10 h 30 et 12 h, à la librairie Payot, à Yverdon-les-Bains.

Yan Pauchard