Logo
Un premier échange musclé entre la présidente du Tribunal et le représentant des militants de Clendy
Des personnes manifestent leur soutien au Quartier Libre lors de l'audience au tribunal pour demander l'evacuation des activistes du quartier libre de Clendy-Dessous ce mardi. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Un premier échange musclé entre la présidente du Tribunal et le représentant des militants de Clendy

16 novembre 2021

Le collectif Quartier libre qui occupe des bâtiments à Clendy-Dessous, a été convoqué devant le tribunal ce mardi. L’audience est décisive pour l’avenir de l’occupation… et le ton est monté d’entrée de jeu !

Au moins un militant devait se rendre au tribunal et donc décliner son identité. Problème, celui qui avait été choisi pour représenter les activistes n’avait pas de documents officiels sur lui. Impossible donc d’accéder à la salle d’audience sur la seule bonne foi de l’occupant. L’avocat des militants a donc demandé qu’il puisse tout de même participer à la séance lors des réquisitions d’entrée de cause.

S’en est suivi un échange musclé entre la juge du tribunal d’arrondissement du Nord vaudois et de la Broye et le représentant des militants quant à l’identité des personnes ayant signé la procuration l’autorisant à plaider pour le collectif. L’avocat n’a finalement donné aucun nom. La séance est actuellement suspendue.

Massimo Greco