Logo

Un seuil symbolique franchi

15 octobre 2018 | Edition N°2352

Chavornay – La communes a passé le cap des 5000 habitants jeudi dernier avec l’arrivée de Méline Bonhoure.  L’occasion aussi d’accueillir les 123 nouveaux citoyens du bourg et de Bavois.

Elle n’a que deux ans et demi et elle est déjà une star à Chavornay. Sollicitée à tout bout de champ pour être prise en photo et admirée par des dizaines de personnes, Méline Bonhoure était au centre de toutes les attentions, jeudi dernier, car elle représente le 5000e Corbeaux du village. Arrivée le 15 août dernier avec son papa Nicolas Bonhoure et sa maman Muriel Morineau dans le bourg, elle a permis à la commune de franchir ce seuil symbolique.

Pour marquer le coup, la Municipalité a organisé une petite fête au refuge des Thuyas, à Chavornay, et réservé des surprises à la jeune Méline: une encyclopédie pour enfants sur les chats et un ballon en forme de la reine des neiges. «C’est très bien trouvé parce qu’elle adore les animaux et, surtout, le film Disney, a témoigné son papa Nicolas Bonhoure. Dès qu’elle a reçu le ballon, elle n’a plus voulu le lâcher. Sa maman et moi, on n’a pas le droit d’y toucher!»

Pour accueillir dignement sa 5000e habitante, la Commune de Chavornay a offert une amie en or à Méline Bonhoure. Depuis jeudi dernier, la fillette et la reine des neiges sont inséparables, assure son papa Nicolas Bonhoure.

Pour accueillir dignement sa 5000e habitante, la Commune de Chavornay a offert une amie en or à Méline Bonhoure. Depuis jeudi dernier, la fillette et la reine des neiges sont inséparables, assure son papa Nicolas Bonhoure.  © Michel Duperrex

Ce chaleureux accueil a fait forte impression sur la famille Bonhoure qui vient d’emménager dans une maison à Chavornay. «C’était inattendu mais très sympa», a confié le Français d’origine.

Arrivé en 2010 à Orbe, le couple a tout de suite eu un coup de cœur pour cette région du Nord vaudois. «C’est d’ailleurs pour ça que, lorsqu’on a voulu s’installer dans une maison, on a uniquement cherché quelque chose dans le coin», a expliqué le père de famille.

Ce que le biologiste et son épouse, responsable qualité au sein de l’entreprise Henniez, leader sur le marché suisse d’eau en bouteilles, préfèrent à Chavornay, c’est la tranquillité. «Pour rien au monde on irait habiter en ville, on aime notre quartier calme», a précisé Nicolas Bonhoure.

Cérémonie en pleine nature

La jeune Méline Bonhoure n’était pas la seule à l’honneur jeudi dernier au refuge des Thuyas. En effet, les communes de Chavornay et de Bavois avaient aussi invité leurs 123 nouveaux citoyens, dont 40 personnes naturalisées en 2017.

Seuls quelques-uns des 123 nouveaux citoyens de Chavornay et de Bavois ont fait le déplacement jusqu’au refuge des Thuyas pour l’accueil officiel des autorités. Ce qui n’a pas dérangé les invités, puisqu’ils avaient plus à manger à l’apéritif dînatoire.

Seuls quelques-uns des 123 nouveaux citoyens de Chavornay et de Bavois ont fait le déplacement jusqu’au refuge des Thuyas pour l’accueil officiel des autorités. Ce qui n’a pas dérangé les invités, puisqu’ils avaient plus à manger à l’apéritif dînatoire.  © Michel Duperrex

Après s’être présentés, Corbeaux et Pies – respectivement le surnom des habitants de Chavornay et de Bavois – ont pris une pelle tour à tour pour enterrer les racines d’un arbre planté le long de l’allée des Vingt ans. Une tradition pour les deux communes qui espèrent que ces nouvelles pousses s’épanouiront dans la région.

Christelle Maillard