Logo

Une banque d’eau au Suchet

24 septembre 2019 | Edition N°2587

Rances – La création d’un bassin devrait permettre de fournir l’eau pour le bétail durant la saison d’estivage.

Le bassin construit sur les pentes du Suchet, au-dessus du virage de la Côtelette, est bien plus qu’une poire pour la soif. Ce réservoir à ciel ouvert, de quelque 250 m3, permet de doubler la capacité de stockage d’eau pour les pâturages situés au-dessus des forêts.

Une cinquantaine d’habitants de Rances, répondant à l’invitation de leur Municipalité, ont mis à profit la très belle journée de samedi pour découvrir le nouveau système d’adduction d’eau qui permettra, sauf situation très exceptionnelle, d’éviter un nouveau bal d’hélicoptères sur ce sommet du Jura.

Ingénieur responsable des travaux, Kim Fiaux a présenté le bassin en compagnie de la municipale Anne-Sylvie Seiler. Cette construction a été compliquée par la présence des roches calcaires tout près de la surface.

Kim Fiaux, chef de projet, Alcide Pisler et Anne-Sylvie Seiler, municipaux, Jean-Bruno Wettstein, Pierre Guignard, syndic, et Dominique Rochat, tenancier. Photos: Isidore Raposo

Il a aussi fallu prévoir une clôture renforcée pour qu’elle résiste aux conditions hivernales, parfois très rudes à 1400 m d’altitude. Une bâche, solidement amarrée et maintenue par du gros gravier et un enrochement, permet d’accumuler la neige et l’eau. D’ailleurs, malgré l’absence de précipitations ces dernières semaines, il restait encore un volume d’eau exploitable, qui sera complété par les pluies prévues cette semaine.

Cet étang est relié à des abreuvoirs répartis dans le nord et l’est du pâturage. «Les bêtes n’allaient plus dans cette zone parce qu’elles n’avaient pas à boire et que le trajet jusqu’au point d’approvisionnement le plus proche était trop loin», explique Kim Fiaux.

Avec le grand réservoir situé entre la croix et le sommet, l’alpage du Suchet devrait ainsi avoir suffisamment d’eau pour tenir la saison.

Isidore Raposo