Logo
Une famille qui assure depuis dix ans!
Pour Lyazid Brahimi et Emma Ferreira, le contact avec les clients est au cœur de leur métier. © Gabriel Lado

Une famille qui assure depuis dix ans!

16 septembre 2021

Lyazid Brahimi et Emma Ferreira ont repris l’entreprise fondée par le père de celle-ci. Avec un maître-mot: être sur le terrain pour leurs clients.

C’est l’histoire d’une réussite yverdonnoise: après vingt-cinq ans chez Generali, Manuel Ferreira se lance en tant qu’indépendant, en janvier 2011, et fonde Ferreira Assurances et Crédits. Une affaire qui devient très vite familiale, puisqu’Emma, sa fille, rejoint le navire quelques mois plus tard. L’époux de celle-ci, Lyazid Brahimi, rallie quant à lui l’équipe en 2019. A l’occasion des dix ans de l’entreprise, en janvier 2021, Manuel transmet les rênes de à sa fille et à son beau-fils, cimentant ainsi l’esprit familial de la boîte.

Autre force de l’entreprise yverdonnoise, son porte-feuille. «Les gens savent où on est et une relation de confiance a été établie avec nos clients, grâce notamment au travail de mon père, note Emma Ferreira. Et nous travaillons avec de nombreuses compagnies d’assurance, ce qui nous permet de trouver les meilleurs prix.» Et son époux d’ajouter: «Au sein de l’entreprise, nous avons tous confiance les uns envers les autres, il n’y a pas de concurrence entre employés, l’ambiance est donc très saine.»

Le style de Ferreira Assurances et Crédits fait aussi partie de ses atouts: ne pas rester dans son bureau, mais aller au contact des gens, sur le terrain. Et être sur le terrain, Lyazid Brahimi connaît, lui qui a sillonné les stades de football durant sa carrière à haut niveau. «Mon école, c’est de se rendre chez les gens, explique le conseiller en assurances. Les clients n’ont pas besoin de se stresser après le travail. C’est une façon de fonctionner qui est très appréciée, je n’ai que des bons retours. Le contact avec les clients, c’est le cœur du métier.»

Un amour du terrain qui se conjugue aussi avec les nouvelles technologies. «On travaille beaucoup avec le numérique, notamment l’application de messagerie WhatsApp», explique la patronne, qui a grandi à Yverdon. De bon augure pour une entreprise qui cherche continuellement à se développer.

Rédaction